web analytics
- Advertisement -
ActualitéFiat Algérie: 90 000 véhicules par an attendus

Fiat Algérie: 90 000 véhicules par an attendus

 Le groupe Stellantis en Algérie joue sur du velours, en l’absence de concurrence. Ainsi, Fiat Algérie produira, selon ses responsables, 60.000 voitures la première année, avant de porter cette production à 90.000 unités par an.

On s’en souvient, lors de l’annonce du partenariat, la direction de la voiture FIAT Algérie promettait qu’elle serait disponible avant fin 2023, marquant ainsi sa présence dans le nouveau paysage automobile algérien.

Lire aussi : PLF 2023: Importation de la friperie et du chiffon interdit (douane)

En pleine mutation de l’univers de la construction automobile en Algérie, Fiat semble avoir pris tout son monde de court.

L’annonce a été faite en marge de la signature de la convention-cadre avec Fiat pour la réalisation d’un projet de production de véhicules touristiques et utilitaires légers à Oran, par le ministre de l’Industrie, qui a affirmé que les premiers véhicules Fiat fabriqués en Algérie devraient être disponibles fin de l’année 2023 : « A partir de la fin de l’année prochaine (2023), nous pourrons avoir plusieurs modèles de véhicules de la marque Fiat fabriqués en Algérie disponibles ».

Fiat Algérie, un choix motivé par le transfert technologique

 

Selon le ministre, le choix de FIAT a été motivé par « l’engagement de cette marque à réaliser un transfert technologique effectif ainsi qu’un taux t’intégration qui s’accorde avec les aspirations du ministère pour bâtir une industrie automobile à la hauteur des objectifs fixés ».

Après la signature jeudi 13 octobre du contrat cadre entre le ministère de l’Industrie et le groupe Stellantis, un nouveau pas a été franchi le 29 novembre sur la voie de la concrétisation de ce projet, avec la signature par le géant automobile américano-européen du cahier des charges relatif à la construction automobile en Algérie.

Lire aussi : Voyage Algérie : le témoignage inspirant d’une touriste française

Ce cahier des charges a été publié au Journal officiel le 17 novembre dernier. Le document fixe les modalités et les conditions d’exercice de l’activité de construction de véhicules en Algérie.

Le marché algérien peut absorber 200.000 véhicules par an

 

Le groupe Stellantis a également signé un accord avec l’Agence algérienne de promotion de l’investissement (AAPI).

Samir Cherfan, le représentant de Stellantis qui a paraphé le document, a donné quelques détails sur la future usine algérienne de Fiat.

Fiat Algérie dit avancer avec passion et rigueur, et chercher à offrir aux consommateurs algériens des solutions de mobilité modernes, durables et abordables. Le montant de l’investissement et le nombre d’emplois qui seront créés demeures inconnus.

FIAT Algérie

L’usine algérienne de Fiat sera implantée à Tafraoui près d’Oran sur le site qui devait accueillir l’unité d’assemblage du constructeur Peugeot, l’autre marque du groupe Stellantis.

Le groupe Stellantis est le premier constructeur automobile à se lancer dans l’assemblage de voitures en Algérie depuis la décision des autorités algériennes de mettre fin à l’ancien dispositif fiscal d’importation des kits SKD/CKD destinés aux usines de voitures.

RELATED ARTICLES
- Advertisment -

Most Popular

- Advertisement -