web analytics
- Advertisement -
ActualitéPlein emploi: le projet adopté en commission, voilà ce qui va changer

Plein emploi: le projet adopté en commission, voilà ce qui va changer

Le projet « plein emploi » a été adopté par la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale dans la nuit de mercredi à jeudi. Le vote a été marqué par le boycott de l’opposition. Découvrez ce que propose la réforme qui devrait déboucher sur la naissance du réseau France Travail en janvier prochain. 

Le projet de loi plein emploi proposé par le chef de l’Etat Emmanuel Macron et le gouvernement de la République française continue son petit bonhomme de chemin. La réforme qui a été adoptée le mois de juillet dernier par sénat, a été votée dans la nuit de mercredi à jeudi 21 septembre par la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale.

Il faut dire cependant que cette adoption n’a pas passé comme une lettre à la poste. Les députés Nupes, Liot et LR ont en effet quitté la salle contestant un débat en pleine nuit. Le vote s’est tenu, faut-il le souligner à 2h00, indiquent en effet les contestataires.

Plein emploi: le vote contesté par l’opposition pour cette raison

« Il est 00h40 et l’ensemble des oppositions démocratiques ont quitté la commission des affaires sociales. Les conditions d’examen sont inacceptables », a affirmé l’un d’eux, le député insoumis Hadrien Clouet, dans une vidéo publiée sur X, ex-Twitter.

« Ce n’est pas raisonnable (…) on va découvrir des sujets à 2h00 du matin », dénonçait de son coté le député LR Philippe Juvin, cité par BFMTV.

« Ce qu’on nous proposait ce soir, c’est de finir le texte dans la nuit, ce qui voulait dire étudier les parties qui concernent la petite enfance et le handicap à 2h00 ou 3h00 », explique sa collègue écologiste Marie-Charlotte Garin, rapporte la même source médiatique.

Quoi qu’il en soit, ce projet de loi plein emploi a été finalement adopté avec 17  députés voix « pour », et 15 contre. Qu’est ce donc cette réforme va changer?

Lire aussi: Prix du gaz en France: votre facture d’octobre 2023 va augmenter

Plein emploi: ce que propose la nouvelle réforme

Il y a lieu de souligner que « plein emploi » devrait donner naissance au réseau France Travail, incluant Pôle emploi comme opérateur principal, en janvier 2024. Objectif? coordonner les acteurs du service public de l’emploi et atteindre un taux de chômage autour de 5% en 2027 (contre 7,1% actuellement).

Concrètement, le projet propose notamment à ce que seront automatiquement inscrits sur la liste des demandeurs d’emploi, en plus des personnes en recherche d’emploi, les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA) ainsi que leur conjoint, et les jeunes suivis par les missions locales.

RELATED ARTICLES
- Advertisment -

Most Popular

- Advertisement -