web analytics
- Advertisement -
ActualitéAAH 2024 de CAF : Un nouveau montant à partir de cette aide !

AAH 2024 de CAF : Un nouveau montant à partir de cette aide !

AAH 2024 de CAF – En France, l’Allocation aux Adultes Handicapés, est versée sous certaines conditions aux individus en situation d’handicap. En mois d’octobre dernier, une nouvelle réforme de ce fameux coup de pouce est entrée en vigueur. C’est la déconjugalisation ou l’individualisation de cette aide.

Afin de faire face à la crise économique et l’inflation qui touche le pays. Le gouvernement Français, annonce une nouvelle revalorisation des aides sociales. Cette annonce fera le bonheur des allocataires en ces moments de crise.

L’Allocation aux Adultes Handicapés est concernée par cette nouvelle revalorisation. En effet, le montant de ce fameux coup de pouce devrait augmenter en 2024. C’est un soulagement pour les bénéficiaires qui rencontrent des difficultés financières dans leurs quotidiens.

AAH 2024 de CAF : Un nouveau montant à partir de cette aide !

Les aides de la Caisse d'Allocations Familiales en France
Les aides de la Caisse d’Allocations Familiales en France

Lire aussi : Allocation chômage 2024 : L’actualisation des informations et le calendrier des versements !

Chèque alimentaire 2024 : Les bénéficiaires seront sélectionnés au début de l’année !

Une nouvelle revalorisation des prestations et des aides sociales est annoncée pour l’année prochaine (2024). En effet, à partir du premier avril prochain, le montant de l’Allocation aux Adultes Handicapés, sera augmenté.

Cette nouvelle revalorisation est de 4,6 %, ce qui signifie que le montant de cette fameuse prime va augmenter. Donc, pour un allocataire célibataire le nouveau montant de l’allocation sera de 1 016 euros, contre 971,37 euros précédemment.

En ce qui concerne les critères d’éligibilité à ce fameux coup de pouce sont notamment :

  • L’âge : L’allocataire doit avoir plus de 20 ans.
  • Résidence : L’allocataire doit résider sur le territoire Français.
  • Le taux d’incapacité : L’allocataire doit présenter une incapacité supérieure à 80 %, ou situer entre 50 % et 79 % avec une restriction substantielle et durable dans l’accès au travail.

En plus, des maladies spécifiques, identifiées par la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH), donnent également droit à l’Allocation aux Adultes Handicapés.

La CDAPH (Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées) se charge d’établir le taux d’incapacité. Ce dernier est établi en se basant sur un barème d’évaluation des déficiences et incapacités des individus en situation de handicap.

La Réforme de l’AAH en 2023 : La déconjugalisation de la prime entre en vigueur

Cette nouvelle augmentation intervient après une réforme majeure de l’Allocation aux Adultes Handicapés, entrée en vigueur depuis quelques mois. C’est la déconjugalisation ou l’individualisation de cette allocation.

Ainsi, avec cette réforme le calcul de montant de l’Allocation aux Adultes Handicapés n’est plus conditionné aux ressources du conjoint. L’individualisation de cette prime a profité à environ 120 000 individus en situation de handicap.

En effet, avec la déconjugalisation, le montant de l’aide a connu une augmentation mensuelle moyenne de 350 euros. En parallèle, environ 80 000 nouveaux allocataires ont droit à accéder à l’Allocation aux Adultes Handicapés, après cette réforme.

Cependant, cette nouvelle réforme de l’aide a engendré des conséquences négatives pour certains allocataires bénéficiaires. En effet, environ 57 000 allocataires pourraient voir le montant de leur allocation diminuer.

En plus, 21 % des allocataires risquent de perdre leur droit à cette fameuse aide. Les principales concernées, sont notamment les familles ou les personnes qui touchent d’autres revenus en plus de l’Allocation aux Adultes Handicapés.

Afin de diminuer les impacts de cette réforme, les autorités Françaises ont ajusté la loi. Ce qui permet aux foyers concernés de choisir le mode de calcul le plus avantageux pour leur situation.

Donc, la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) et la Mutualité Sociale Agricole (MSA) réaliseront un calcul afin de déterminer le mode le plus favorable. Et ce, après chaque déclaration de revenus, effectuer chaque trimestre.

Cette mesure a pour but d’offrir une solution adaptée à chaque individu, afin de réduire les conséquences négatives de cette déconjugalisation.

 

Mohammed Muhammed
Mohammed Muhammed
Par Mohammed Loul Rédacteur web expérimenté, il rédige notamment des articles sur l'actualité des aides et les primes en France
RELATED ARTICLES
- Advertisment -

Most Popular

- Advertisement -