vendredi, juillet 12, 2024
- Advertisement -

AAH de la CAF 2023 : bonne nouvelle un gros changement est prévu !

AAH de la CAF – une bonne nouvelle pour les individus qui bénéficient de l’Allocation aux Adultes Handicapées. En effet la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) a procédé à la revalorisation de son montant mensuel.

L’AAH (Allocation aux Adultes Handicapés) est une prestation sociale qui est destinée à aider financièrement les individus adultes en situation de handicap en France. Pour cette année 2023 la Caisse d’Allocations Familiales a décidé d’augmenter son montant.

L’AAH, une précieuse aide qui est versée par la Caisse d’Allocations Familiales

CAF (La Caisse d’Allocations Familiales)
CAF (La Caisse d’Allocations Familiales)

Lire aussi: La prime d’activité de la CAF 2023 : le salaire à ne pas dépasser pour bénéficier de cette aide

Allocation chômage 2023 : une nouvelle loi qui menace vos allocations ?

L’Allocation aux Adultes Handicapées est une aide qui est versée chaque mois, elle est attribuée par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF). Elle a pour but essentiel de compenser les difficultés liées au handicap et afin de favoriser leur autonomie et leur participation à la vie sociale.

L’Allocation aux Adultes Handicapées est gérée en France par la Caisse d’Allocations Familiales et est soumise à certains critères d’éligibilité et à des conditions de ressources. Créée en année 1975, cette allocation qui est accordée à des millions d’individus a connu plusieurs changements au fil du temps et ce pour mieux prendre en compte les besoins des individus en situation de handicap.

Son principal objectif est resté le même, c’est de garantir un revenu minimum aux individus qui ne peuvent pas ou peuvent travailler en raison de leur handicap, afin de leur permettre de subvenir à leurs besoins quotidiens.

Pour prétendre à cette allocation de la Caisse d’Allocations Familiales, il faut :

  • Être âgé d’au moins vingt (20) ans.
  • Si vous avez seize (16) ans et que vous n’êtes plus à charge de vos parents.
  • Il faut présenter un taux d’incapacité d’au moins 80%, ce taux est évalué par la CDAPH (Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées) et la Caisse d’Allocations Familiales.

Le taux d’incapacité peut être déterminé donc soit par un médecin spécialisé, soit par le médecin-conseil de la sécurité sociale.

En ce qui concerne les critères de ressources, les revenus de l’individu handicapé et ceux de son conjoint ou concubin sont pris en compte.

Le montant de l’AAH varie en fonction des ressources

Allocation Adulte Handicapé : AAH
Allocation Adulte Handicapé : AAH

Lire aussi: Prime exceptionnelle de la CAF 2023 : faites vite la date butoir arrive !

En France, le montant l’Allocation aux Adultes Handicapées varie en fonction des ressources du bénéficiaire et de la situation familiale. Si l’allocataire bénéficiaire vit seul, le montant maximum de cette allocation se veut fixé à un certain pourcentage du Salaire Minimum de Croissance (SMIC).

En effet, l’Allocation aux Adultes Handicapées se voit accorder pour une durée indéterminée, mais elle doit faire l’objet d’une réévaluation périodiquement. L’individu handicapé doit donc fournir des informations régulières à la Caisse d’Allocations Familiales sur :

  • Sa situation personnelle.
  • Sa situation familiale.
  • Sur sa situation financière.

Ceci, est dans le but de maintenir son droit à l’Allocation aux Adultes Handicapées. Outre le montant de base de l’Allocation aux Adultes Handicapées, d’autres éléments peuvent également se voir pris en compte. Pour le calcul des droits des bénéficiaires.

Par exemple, une majoration pour la vie autonome qui peut se voir accorder aux individus qui vivent seuls. Et qui ont des charges supplémentaires liées à leur handicap. De plus, des compléments de l’Allocation aux Adultes Handicapées de la Caisse d’Allocations Familiales peuvent se voir attribuer en fonction de la situation familiale.

L’Allocation aux Adultes Handicapées est ainsi cumulable avec d’autres prestations sociales. Telles que :

  • L’Allocation logement.
  • L’ASS (Allocation de Solidarité Spécifique).
  • La pension d’invalidité.

Cependant, le cumul de l’AAH de la Caisse d’Allocations Familiales avec des revenus d’activité professionnelle se voit soumis à des règles bien spécifiques.

En général, un montant forfaitaire de revenus professionnels se veut déduit du montant de l’Allocation aux Adultes Handicapées. Mais, il existe des possibilités de cumul partiel, notamment par le biais de la « garantie de ressources » afin d’encourager l’accès à l’emploi des individus handicapés.

AAH de la CAF est revalorisée en 2023

Le Salaire Minimum Interprofessionnel de croissance (SMIC)
Le Salaire Minimum Interprofessionnel de croissance (SMIC)

Lire aussi: SMIC et pension de retraite 2023 : une augmentation qui donne une lueur d’espoir pour les retraités

Avec l’inflation qui ne cesse de grimper en France, le Gouvernement Français a décidé d’aider les Français pour faire face à cette crise. C’est la raison pour laquelle certaines prestations et aides ont fait l’objet d’une revalorisation.

Parmi elles, l’Allocation aux Adultes Handicapées évidemment. L’été dernier, l’Assemblée nationale avait voté « la déconjugalisation de cette allocation » qui est versée par la Caisse d’Allocations Familiales.

Ainsi, à compter du premier octobre prochain (2023), les revenus du conjoint ne seront plus pris en compte. Pour le calcul de cette prestation. C’est ce qu’indique un décret d’application qui est publié au Journal officiel le 13 mai 2023.

Selon les chiffres du gouvernement Français, « les 120 000 individus handicapés vivant en couple devraient voir leur allocation augmenter de 350 euros. Par mois. En moyenne », précise le média MoneyVox.

Par ailleurs, « certains individus qui ne percevaient pas l’Allocation aux Adultes Handicapées en raison des revenus trop élevés de leur conjoint pourront percevoir une Allocation aux Adultes Handicapées suite à la réforme », précise le gouvernement Français.

Cette nouvelle réforme, censée donc favoriser l’autonomie des individus handicapés qui bénéficieront d’une allocation individualisée de la Caisse d’Allocations Familiales sans dépendre du conjoint.

Mohammed Muhammed
Mohammed Muhammed
Par Mohammed Loul Rédacteur web expérimenté, il rédige notamment des articles sur l'actualité des aides et les primes en France
Actualités Similaires