mardi, juin 25, 2024
- Advertisement -

AAH déconjugalisée : Allocation Adulte Handicapé le gouvernement recule enfin

AAH déconjugalisée enfin, l’allocation aux adultes handicapés (AAH) est une prestation sociale versée en par la CAF (la Caisse d’allocations familiales) ou par la MSA (la Mutualité sociale agricole) aux personnes atteintes d’un handicap ou d’une maladie chronique ou invalidante. Elle est créée par la loi du 30 juin 1975. C’est un minimum social, le versement est soumis à des conditions médicales examinées par la CDAPH, les conditions sont étudiées par les organismes payeurs (CAF et MSA).

AAH déconjugalisée : Allocation Adulte Handicapé le gouvernement recule enfin

Après un refus qui a duré des années, le gouvernement Français a cédé à la pression. Il a dû se résoudre à réformer l’AAH (Allocation Adulte Handicapé), qui est versée à environ 1,2 million de personnes. Cette allocation sera enfin « déconjugalisée », le montant de cette allocation sera calculé de façon individuelle sans tenir compte des revenus de l’éventuel conjoint. Donc, seuls les revenus du bénéficiaire seront pris en compte.

Jusqu’alors, dès que le conjoint percevait plus de 1020 euros, l’Allocation Adulte Handicapé  diminuait graduellement. Dans le cas où le conjoint gagnerait plus de 1620 euros, l’allocation est tout simplement supprimée.

Pour de nombreux individus handicapés, la vie de couple impliquait donc de renoncer à toute indépendance financière. C’était dramatique pour les individus victimes de violences conjugales, lesquelles touchent deux fois plus les femmes handicapées que l’ensemble des femmes. La conjugalisation de l’Allocation Adulte Handicapé les privait d’un revenu indépendant et les rendait plus vulnérables.

AAH (L'allocation aux adultes handicapés)
AAH (L’allocation aux adultes handicapés)

Lire aussi: Une prime très importante vient d’être prolongée par le ministre de l’Economie

AAH déconjugalisée : le gouvernement a reculé face à la pression sans failles de l’opinion publique

Les mesures positives de gouvernement Français sont tellement très rares qu’il vaille la peine de s’y arrêter pour comprendre la signification. Dans ce cas-là, c’est assez clair : le gouvernement Français a reculé face à une pression exercée sans faille par des associations et de l’opinion publique. Mais s’il a cédé à cette pression, c’est aussi parce que l’enjeu budgétaire n’était pas considérable.

Environ 120 000 personnes vont avoir 350 euros de plus, en moyenne, chaque mois. Ça représente 500 millions d’euros chaque année, l’Etat Française verse des centaines de milliards d’euros dans le coffre des entreprises, sous la forme de subventions, d’aide et d’allègements fiscaux de tous genres.

Le calcul du gouvernement Français était très simple pour un coût budgétaire qui est très limité, il pouvait s’enlever une épine du pied dans le but de faire oublier le cynisme qu’il avait déployé lorsqu’il s’opposait à la déconjugalisation. Son argument central, c’est que la déconjugalisation serait « inégalitaire », car les revenus des conjoints sont inégaux.

Cet été, la Première ministre Elizabeth Borne conseillait de « reprendre une activité professionnelle » à une femme en fauteuil roulant qui demandait la déconjugalisation de l’Allocation Adulte Handicapé  (AAH). A présent, le ministre des Solidarités Jean-Christophe Combe, fanfaronne : « Tout est fait pour que la mise en œuvre opérationnelle de la réforme soit simple et profite à tous. C’est une question d’autonomie et de dignité ».

CAF (Caisse d'Allocation Familiales)
CAF (Caisse d’Allocation Familiales)

Lire aussi: CAF MSA et Pôle emploi une nouvelle condition pour toucher les aides

Allocation Adulte Handicapé : l’obtention de l’Allocation Adulte Handicapé est un parcours du combattant

Cette mesure ne s’appliquera qu’en mois d’octobre 2023 : en matière de « dignité », ce gouvernement ne semble pas pressé.

Par ailleurs, les montants de l’Allocation Adulte Handicapé (AAH) restent toujours très faibles. Au premier janvier de cette année 2023, ils étaient au maximum de 956 euros, soit près de 200 euros de moins que le seuil de pauvreté. Bien entendu, un individu handicapé peut parfois recevoir des aides supplémentaires, selon sa situation. Par contre ces aides sont généralement dépensées dans l’achat de matériel médical et paramédical, parce qu’ils ne sont pas toujours remboursés par la Sécurité sociale.

De plus, l’obtention de ces aides, comme de l’Allocation Adulte Handicapé est un parcours du combattant qui peut même être très humiliant. De commission en commission, des entretiens médicaux, des documents à remplir, la personne devra démontrer la réalité de son handicap à plusieurs reprises et la justifier auprès de l’administration. Dans ces conditions-là, on comprend pourquoi environ deux-tiers des personnes qui peuvent bénéficier de certaines aides n’en font pas la demande. A tout cela s’ajoutent les difficultés d’accès à l’éducation, à l’emploi, à la culture et au logement.

MSA: mutualité sociale agricole
MSA: mutualité sociale agricole

Lire aussi: Stages avec Pôle emploi : peut ont faire des stages à l’aide de pôle emploi ?

Mohammed Muhammed
Mohammed Muhammed
Par Mohammed Loul Rédacteur web expérimenté, il rédige notamment des articles sur l'actualité des aides et les primes en France
Actualités Similaires