web analytics
- Advertisement -
ActualitéAAH en 2023 : comment estimer vos droits, à combien pouvez-vous prétendre...

AAH en 2023 : comment estimer vos droits, à combien pouvez-vous prétendre ?

AAH en 2023, au début de cette nouvelle année 2023, des nouveautés sont apparues pour les allocataires. Allocation aux adultes handicapés (AAH) est versée par la Caisse d’allocations familiales (CAF) ou par la MSA (Mutualité sociale agricole) aux individus atteints d’un handicap ou d’une maladie chronique ou invalidante.

AAH 2023
AAH 2023

AAH en 2023 : comment estimer vos droits, à combien pouvez-vous prétendre ?

Pour déterminer votre éligibilité et le montant de l’allocation (AAH) que vous pouvez recevoir, cet outil est idéal (un simulateur).

Pour obtenir une réponse précise, il vous suffit donc de remplir quelques informations :

  • Votre profil, votre situation familiale, votre âge.
  • Le profil de votre conjoint. Même si le déconjugage a commencé depuis déjà quelques mois, ses ressources comptent aussi dans le calcul de l’Allocation aux adultes handicapés en 2023.
  • Votre revenu imposable de l’année 2021
  • Vos autres ressources (revenus locatifs, bourses, etc.)
  • Le nombre d’enfants à charge.

Cet outil pratique, mis en ligne par le site internet de l’Aide Sociale, peut donc vous permettre d’estimer tous vos droits en quelques instants, via cinq étapes simples. Avec ce moyen c’est sûr de savoir à quoi s’attendre quant au montant de votre Allocation aux adultes handicapés en 2023. Sachez toutefois que l’allocation ne pourra pas dépasser 956,65 euros.

AAH en 2023
AAH en 2023

AAH en 2023 : comment fonctionne ce simulateur ?

Pour démarrer votre simulation, vous devez cliquer sur le bouton Démarrer. Notez qu’aucune inscription n’est nécessaire pour l’estimation de vos droits. Les données que vous allez saisir ne seront pas enregistrées.

Cet outil est utilisé juste pour vous fournir une réponse personnalisée, en fonction de votre situation. De nombreux facteurs peuvent influer sur le montant de votre Allocation aux adultes handicapés en 2023. Pour naviguer d’une étape à une autre du simulateur, il suffit d’appuyer sur le bouton suivant.

Si les données que vous avez fournies ne sont pas complètes, vous recevrez un message qui vous invite à remplir les champs que vous avez oubliés. Si vous pensez avoir commis des erreurs, vous pouvez cliquer à tout moment sur recommencer. Donc, vous pouvez recommencer depuis le début la simulation de votre droit à l’Allocation aux adultes handicapés en 2023. Dans tous les cas, sachez que ce simulateur est totalement gratuit. Et les informations que vous saisissez dans le simulateur ne seront pas transmises.

Lire aussi: Les allocations familiales de la CAF : tout comprendre sur les allocations familiales

Versements de l’AAH : le calendrier des versements 2023 pour l’allocation adulte handicapée

AAH en 2023 : Y a-t-il un âge minimum pour bénéficier de l’AAH ?

A priori, l’Allocation aux adultes handicapés ne concerne que les personnes âgées de plus de vingt (20) ans. Mais, il existe des exceptions. Il existe des exceptions pour les mineurs de plus de seize (16) ans qui ne sont plus à la charge de leurs parents.

Dans ce cas, le jeune doit se rendre à la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) correspondant à son lieu de résidence, afin que les services puissent évaluer sa situation. Et enfin, de décider de son éligibilité à l’AAH.

Lire aussi: CAF et AAH 2023 : les aides cumulables avec l’Allocation Adultes Handicapés

L’allocation touristique repart à la hausse en Algérie

AAH en 2023 : l’impact du taux d’invalidité sur l’AAH

La CDPH (Convention relative aux droits des personnes handicapées) n’examine que les dossiers des individus dont le taux d’incapacité est supérieur à 50%. En effet, en dessous de ce seuil, l’administration reconnaît votre handicap mais le considère comme un léger problème qui n’affecte pas trop votre vie quotidienne.

Pour les individus ayant un taux d’incapacité compris entre 50 et 80%, la notion de restriction d’emploi peut entrer en jeu dans l’évaluation de votre droit à l’Allocation aux adultes handicapés en 2023. Par contre, si votre taux d’incapacité dépasse les 80%, la question ne se pose plus, car la CDPH considère que vous n’avez plus à travailler pour justifier d’un revenu.

AAH en 2023
AAH

AAH en 2023 : les chefs d’entreprise et l’allocation adulte handicapée

Si vous êtes un entrepreneur ou vous exercez une profession libérale, vous pouvez utiliser ce simulateur pour estimer le montant de votre Allocation aux adultes handicapés en 2023.

Pour cela, vous devez indiquer vos revenus.

Ces revenus peuvent être classés en trois (3) catégories différentes :

  • Achat ou revente de fournitures.
  • Bénéfices industriels et commerciaux.
  • Activités intellectuelles ou libérales.

AAH en 2023 : que faire si vous dépendez de la MSA ?

Si vous travaillez dans le secteur agricole, c’est la Mutuelle Sociale Agricole qui est chargée de verser cette allocation. Mais, cela n’a pas d’incidence sur le calcul de vos droits. Le montant de votre Allocation aux adultes handicapés ne change pas, les modalités de versement non plus.

Vous pouvez aussi utiliser le simulateur proposé par le site internet de l’Aide Sociale. La formule ne change pas.

AAH en 2023 : quelle est la valeur d’une réponse positive de simulateur ?

Cet outil gratuit et rapide n’a qu’une valeur informative. Il peut vous aider à évaluer vos droits à l’Allocation aux adultes handicapés. Par contre, il ne se substitue pas à la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées.

Donc, si le simulateur confirme votre éligibilité, cela signifie que vous devez constituer un dossier. Vous devrez ensuite le soumettre à la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) dont vous dépendez.

La MDPH effectuera certaines vérifications auprès de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) ou de la Mutuelle Sociale Agricole (MSA), en fonction de votre situation. Cette étape permet d’évaluer vos ressources et votre situation familiale.

Si la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées approuve votre demande, vous pourrez commencer à percevoir l’Allocation aux adultes handicapés dès le mois suivant.

Il faut savoir que cette aide n’est pas rétroactive. Donc, même si votre état de santé vous rend éligible à cette allocation depuis des années, vous ne pouvez pas espérer rattraper les périodes précédant le dépôt de votre demande.

Il faut savoir qu’un avis favorable ne garantit pas une indemnisation à vie. Il est possible que vos droits s’arrêtent au bout d’un certain temps, même si vous avez perçu l’Allocation aux adultes handicapés en 2023. Dans ce cas, vous devez déposer un nouveau dossier auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées. Enfin, comme de nombreuses prestations versées par la Caisse d’Allocations Familiales ou la Mutuelle Sociale Agricole, sachez que l’Allocation aux adultes handicapés vous oblige à déclarer votre situation tous les trimestres, ainsi que les éventuels changements de situation. En cas d’oubli, le paiement de l’AAH peut être suspend

 

Mohammed Muhammed
Mohammed Muhammed
Par Mohammed Loul Rédacteur web expérimenté, il rédige notamment des articles sur l'actualité des aides et les primes en France
RELATED ARTICLES
- Advertisment -

Most Popular

- Advertisement -