jeudi, juin 20, 2024
- Advertisement -

Aéroport d’Alger: Les longues attentes agacent les voyageurs

A l’aéroport d’Alger l’anarachie est toujours maîtresse des lieux décidemment malgré les changements opérés sur instruction des hautes autorités du pays. Les longues files d’attentes font plus que jamais patrtie du décor au grand dam des clients. Ces derniers ne savent plus à quel saint se vouer comme l’atteste l’un d’eux dans un témoignage publié sur les réseaux sociaux. 

L’aéroport d’Alger était pourtant censé a pourtant avoir pris ses dispositions en provision du grand rush de l’été prochain. Sur instruction du ministre de l’Intérieur qui était en visite sur les lieux fin avril dernier, plusieurs mesures à même de fluidifier le trafic au niveau de cette enceinte ont été en effet prises.

Il a été par exemple procédé à la mise à disposition de points d’accueil d’information, d’orientation et de réclamations au Terminal 01 et au Terminal Ouest. La Société de Gestion des Services et Infrastructures Aéroportuaires d’Alger (SGSIA) a également annoncé l’ouverture de trois portes d’entrée au terminal Ouest situées à l’étage supérieur au niveau du hall public. Par ailleurs, le dépose-minute a été mis en service au niveau du même terminal.

Aéroport d’Alger: Un client raconte son calvaire

Pour autant, cette série de dispositions n’a pas vraiment impacté positivement les conditions d’accueil des voyageurs. C’est ce qui ressort en tous cas du témoignage d’un client publié cette semaine sur les réseaux sociaux.

Celui-ci, qui a accompagné sa fille et sa petite famille pour rentrer à Paris après un séjour en Algérie, témoigne avoir vécu lui et cette famille un calvaire à l’aéroport d’Alger. Dans son témoignage le client évoque en effet « une cohue inimaginable » engendrée par la panne des tapis de bagages  » depuis 6 heure du matin », dit-il.

Aéroport d’Alger: « il n y a qu’une seule porte d’accès »

« Avec mon gendre nous sommes restés debout plus de 2 heures sans avancer d’un millimètre sur une file d’attente désorganisée où tout le monde voulait passer en premier », écrit, dépité, ce père de famille. Il n’a pas hésité pas à pointer du doigt les gestionnaires de l’aéroport d’Alger d’être les responsables de « cette mascarade ».

Ce client déplore le manque d’organisation et surtout le fait que « dans un aussi grand aéroport, il n y a qu’une seule porte d’accès ». Le citoyen termine son témoignage sur une note d’amertume: « Jusqu’à quand allons-nous continuer à donner l’image d’un pays de tiers monde? » s’exclame t-il.

Suivez nous sur: Facebook 

Islam M.
Islam M.http://www.djalia-dz.com/fr
Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme et à l'immigration, et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications.
Actualités Similaires