samedi, juillet 13, 2024
- Advertisement -

Aéroport d’Orly : deux parkings fermés pour cette raison

Aéroport d’Orly – Ce mercredi 31 mai 2023, deux parkings illégaux situés à Chilly-Mazarin et à Wissous, dans le département de l’Essonne, ont été fermés par les autorités.

 

Ces parkings étaient connus pour leurs tarifs attractifs. Cependant, suite à un contrôle simultané organisé par les services de l’État, de nombreuses irrégularités ont été découvertes. Cet article examine les infractions relevées et les mesures prises par les autorités compétentes.

 

Aéroport d’Orly : Les parkings illégaux et leurs services de navettes

Nichés à proximité des pistes, dans les communes de Chilly-Mazarin et de Wissous, les parkings illégaux qui ont récemment fait l’objet d’une fermeture offraient bien plus qu’un simple stationnement. En effet, ces établissements clandestins avaient développé un service de navettes assurant la liaison avec l’aéroport d’Orly. Leur situation géographique privilégiée, à portée de vol des terminaux, combinée à des tarifs alléchants, en faisait une option extrêmement attrayante pour les voyageurs en quête d’un stationnement abordable à proximité immédiate de l’aéroport.

 

 

Aéroport d’Orly : Les irrégularités découvertes lors du contrôle

Lors de l’opération de contrôle simultané menée par les services de l’État, en étroite collaboration avec les autorités locales, un faisceau d’infractions a été mis au jour, mettant en évidence les multiples entorses commises par les deux entreprises gestionnaires des parkings illégaux, Francepark et Transprima « parking du soleil ».

Les agents mandatés par les différents organismes compétents, tels que la Police nationale, l’URSSAF, la DDFIP, la DDT, la DDPP et la DRIEAT, ont établi un constat alarmant, relevant des violations flagrantes des codes régissant le monde du travail, la consommation, l’environnement, l’urbanisme, les transports et la sécurité intérieure.

Ces infractions, dont la gravité ne saurait être minimisée, incluaient des pratiques de travail dissimulé, des manœuvres commerciales frauduleuses visant à tromper les consommateurs, des clauses contractuelles abusives, l’exercice illicite d’une activité de transport de personnes, la destruction impitoyable d’espaces naturels sensibles et la mise en place de constructions illégales.

 

Les mesures prises par les autorités

À la suite de la découverte des nombreuses infractions commises, les autorités compétentes ont pris des mesures strictes en ordonnant la fermeture immédiate des deux parkings illégaux par le biais d’un arrêté préfectoral. Dans le souci d’assurer la transparence et d’éviter tout préjudice supplémentaire, les entreprises gestionnaires, Francepark et Transprima « parking du soleil », sont tenues de procéder à une communication publique annonçant leur cessation d’activité. Cette démarche vise à dissuader toute nouvelle réservation et à prévenir les voyageurs des risques liés à ces parkings illicites.

Par ailleurs, les personnes actuellement en voyage et ayant confié leur véhicule à l’un de ces parkings illégaux se verront accorder la possibilité de récupérer leur véhicule sur place, à condition de présenter un justificatif valable. Cette mesure vise à minimiser les désagréments subis par les voyageurs concernés et à leur permettre de reprendre possession de leur voiture sans délai. Les autorités compétentes ont ainsi pris en considération la situation des voyageurs impactés par cette affaire et ont mis en place des mesures concrètes pour faciliter la restitution des véhicules et rétablir une situation régulière.

 

Ahcen Hcn
Ahcen Hcn
Par Ahcen Hacn journaliste tabloïd et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications. Il possède une expérience significative dans les visas et Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme, voyages et à l'immigration
Actualités Similaires