vendredi, juin 21, 2024
- Advertisement -

Aïd el adha en France 2023 : les dispositifs mis en place pour l’abattage et les prix applicables

La fête religieuse de l’Aïd el Kebir ou Aïd el Adha en France, s’approche, selon les prévisions astronomiques, elle devrait intervenir le mercredi 28 juin 2023. En France cette fête doit se dérouler dans le respect de certaines conditions, d’ailleurs des dispositifs stricts sont mis en place. Parmi elles le respect des réglementations sanitaires, commerciales, environnementales ainsi que le respect des réglementations relatives à la protection animale.

Beaucoup de nos ressortissants et les membres de la communauté musulmans établis en France se posent la question sur les nouveaux dispositifs mis en place pour l’abattage des moutons ainsi que les prix qui seront appliqués en 2023 à cette occasion.

Aïd el adha en France 2023 : un défi logistique pour l’ensemble des parties prenantes

Lire aussi: Air Algérie: Un vol vers Marseille annulé

L’Aïd el adha ou l’Aïd el Kebir en France se traduit par l’abattage de plus de cent milles (100 000) moutons, sur une période qui est comprise entre un (1) à trois (3) jours. L’organisation de cette fête religieuse musulmane constitue un véritable défi logistique pour l’ensemble des parties prenantes à savoir :

  • La communauté musulmane.
  • Les professionnels de l’élevage et de l’abattage.
  • Les collectivités territoriales.
  • L’État Français.

L’organisation de cette fête musulmane peut nécessiter dans certains départements Français l’agrément d’abattoirs temporaires qui ne fonctionnent que durant les trois (3) jours de fête.

Le cap est désormais mis sur l’Aïd el Adha en France qui devrait intervenir cette année le mercredi 28 juin 2023, et ce, selon les prévisions astronomiques. Il sera d’ailleurs le cas pour les autres pays. En ce qui concerne la France, les préparatifs pour cette occasion vont bon train afin d’être au rendez-vous.

Comme à l’accoutumer, la priorité est accordée à l’achat de sacrifice (bovins, moutons et chèvres). La célébration de cette occasion sera incomplète sans ce sacrifice pour les musulmans de France et des croyants du monde entier. L’opération relative à l’achat du mouton bat ainsi son plein depuis quelques jours. Selon des échos, les musulmans de France se ruent sur les abattoirs agrées afin de prendre rendez-vous pour le jour “J”.

Aïd el adha en France : des dispositions strictes seront appliquées à partir du 5 juin 2023

Les abattoirs agréés pour l'Aïd el adha en France
Les abattoirs agréés pour l’Aïd el adha en France

Il est important de souligner que toute cette opération relative à l’achat et à l’abattage du mouton à l’occasion de la fête de l’aïd adha en France est soumise à des dispositions strictes. Un arrêté portant ces nouvelles mesures vient d’être d’ailleurs publié par certaines préfectures à l’image de celle de Rhône.

Les nouvelles mesures pour l’achat et l’abattage du mouton est les suivantes :

  • Le transport ainsi que la livraison des moutons, bovins et chèvres sont interdits en dehors des abattoirs qui sont agréés et des lieux d’élevage régulièrement déclarés à l’EDE (Etablissement Départemental d’Elevage).
  • Le don ou la vente des moutons, bovins et chèvres à d’autres individus que des professionnels de l’élevage sont également interdits.

Il faut noter que cet arrêté est applicable du 5 juin au 29 juin 2023, rappelle que la détention de bovins, moutons et chèvres vivants par des personnes non déclarées comme éleveurs à l’Etablissement Départemental d’Elevage est strictement interdit.

Le même document souligne également que la « détention des moutons, bovins et chèvres dans des conditions irrégulières ou leur transport dans des voitures, exposent les particuliers à des amendes de 750 euros ».

Aïd el adha en France : les tarifs appliqués pour l’abattage du mouton

L’Aïd el Kebir ou Aïd el Adha 2023
L’Aïd el Kebir ou Aïd el Adha 2023

Selon la même source “le recours à l’abattage hors abattoir agréé est considéré comme un délit, il est réprimé par une peine de six (6) mois d’emprisonnement et une amende de 15 000 euros”.

Il s’agit  tout compte fait des mêmes dispositions qui sont dictées chaque année à l’occasion de l’aïd el adha en France. En revanche, les prix d’abattage qui sont pratiqués au niveau des abattoirs agréés sont différents. Ils s’affichent pour cette année 2023 comme suit :

  • 45 euros pour un abattage qui se déroule le premier jour de l’aïd.
  • 25 euros pour un abattage qui se déroule le deuxième jour et
  • 15 euros pour un abattage qui se déroule le troisième jour.
Mohammed Muhammed
Mohammed Muhammed
Par Mohammed Loul Rédacteur web expérimenté, il rédige notamment des articles sur l'actualité des aides et les primes en France
Actualités Similaires