- Advertisement -

Aides sociales 2023: peut-on cumuler le RSA et un travail saisonnier?

Pour soutenir les ménagés à joindre les deux bouts en cette période de crise, la France a initié plusieurs dispositifs d’aides sociales. Le revenu de solidarité active (RSA) à en fait partie. Celui-ci est soumis cependant à des conditions strictes liées notamment aux ressources. Il n’est d’ailleurs pas cumulable avec une activité salariale sauf dans certains cas. 

Comme il est bien indiqué sur le site de la CAF (Caisse des allocations sociales) le RSA est attribué à « toutes les personnes sans ressources ou dont les ressources sont faibles pour garantir un revenu minimal ». Selon la même source « le revenu de solidarité active est une prestation qui garantit un montant minimal de ressources aux personnes sans activité ».

concrètement, le bénéficiaires de ce dispositifs entrant dans le cadre des aides sociales en France voit son allocation suspendue dès qu’il trouve un travail avec un salaire conséquent.

Aides sociales: Comment cumuler RSA et revenus saisonniers

Autrement dit, cette prestation n’est pas cumulable avec une activité salariale. Dans certains cas, la loi l’autorise cependant. C’est le cas notamment lorsqu’il s’agit d’une activité saisonnière.

Connue sous l’appellation du RSA saisonnier, cette mesure des aides sociales a été initiée exceptionnellement en 2022 pour soutenir certains activités qui n’arrivaient pas à sortir la tête de l’eau après la crise sanitaire liée au coronavirus. Elle est maintenue pour cette année encore.

Aides sociales: les explication d’une responsable

Elle n’est appliquée par ailleurs que dans les départements où le besoin à la main d’œuvre se fait sentir à l’instar de la Saône-et-Loire ou de l’Aube. « Nous sommes dans une région viticole avec des besoins très saisonniers. Or la mécanique administrative du RSA pouvait dissuader les bénéficiaires de se lancer dans un emploi de courte durée, car ils pouvaient perdre le bénéfice du RSA, c’est pour cela que nous avons lancé cette action incitative », explique Christine Robin, vice-présidente au Conseil départemental chargée de l’insertion sociale et professionnelle, de l’emploi et de la formation.

Citée ce samedi 5 août par le site éconostrum, celle a ajouté: « Nous allons proposer aux bénéficiaires qui feront les vendanges de rejoindre ce programme d’accompagnement individualisé pour trouver un emploi plus durable »

Islam M.
Islam M.http://www.djalia-dz.com/fr
Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme et à l'immigration, et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications.
Actualités Similaires