- Advertisement -

Algérie Ferries : des passagers bloqués suite à un incident

Après l’incident survenu le début de mois de juillet au port d’Alicante, les ressortissants algériens ont vécu un vrai calvaire quand la police anti émeute ont malmenés passagers algériens. 

Plusieurs passagers se trouvent bloqués dans le port d’Espagne depuis plus d’un mois ont lancé un appel aux autorités algériennes afin de trouver une solution et mettre fin à  ce calvaire qui a duré longtemps.

Algérie Ferries programme une traversée pour les algériens bloqués

La compagnie de navigation maritime Algérie Ferries a annoncé, ce lundi 18 juillet, la programmation d’une traversée supplémentaire Alicante – Oran, pour les voyageurs algériens bloqués au port .

Algérie Ferries a indiqué que cette traversée supplémentaire sera assurée, jeudi 21 juillet, par le ferry Tassili II. Cette décision intervient en « en application des instructions des hautes autorités de l’État », précise le communiqué de l’ENMTV.

Un autre incident à Alicante

Plusieurs passagers de la traversée du samedi 30 juillet Alicante – Oran sur le navire Tarik Ibn Ziyad, se sont retrouvés bloqués lors de l’embarquement des voitures.

En effet, les passagers de la traversées Alicante Oran ont été bloqués pendant des heures à cause d’une bagarre.

« Lors de l’embarquement, un passager en voiture a été dirigé vers le pont le plus haut, ce qui fait qu’il sera le dernier à quitter le navire au débarquement », a indiqué un passager qui filmait la scène.
Le passager en question a refusé l’emplacement qui lui a été réservé sur le navire par les agents maritimes et s’est embrouillé avec eux. Ils s’en sont venus aux mains. « La situation a dégénéré et le passager a agressé physiquement les deux agents et a pris la fuite ».

Algérie Ferries djalia-dz
Algérie Ferries djalia-dz

Au lieu de gérer cette situation comme un incident isolé, « les agents ont décidé de fermer la porte d’embarquement et d’empêcher les autres passagers de rejoindre le navire ». L’incident a suscité, encore une fois, l’intervention des forces de l’ordre espagnoles.
« Des agents de police espagnole, munis de leurs battes, sont venus et incitaient les passagers à regagner leurs véhicules », a ajouté le témoin. Pour un départ prévu à 19 h, les passagers se sont présentés au port dès la première heure de ce samedi 30 juillet. « Nous sommes ici depuis huit heures du matin ».
Il s’agit de pas moins de « 2000 passagers et 300 véhicules qui sont restés bloqués » devant la porte d’embarquement du Tarik Ibn Ziyad d’Algérie Ferries. «C’est inconcevable. Ils ont tout simplement bloqué l’entrée sous l’effet de la colère, sans se soucier des passagers », a déploré le passager.
Le calvaire des passagers algériens a duré plusieurs heures « sous une chaleur suffocante et sans pouvoir acheter que ce soit à manger ou à boire, d’autant que toutes les formalités douanières ont été achevées ». Finalement, le navire a démarré vers minuit avec plusieurs heures de retard.

Prix des billets : Air Algérie annonce des réductions

Actualités Similaires