mardi, juillet 23, 2024
- Advertisement -

Allocation touristique pour les Algériens: Une revalorisation en perspective

La revalorisation du montant de l’allocation touristique pour les Algériens est toujours d’actualité. Le dossier a été évoqué lundi 8 mai par le ministre des Finances, Laaziz Faid lors d’une séance plénière au Conseil de la nation consacrée au texte de loi sur la monnaie et le crédit.

Tout le monde s’accorde à dire que le montant de l’allocation touristique alloué pour les Algériens est insignifiante. Instituée le 15 septembre 1997 par une instruction de la Banque d’Algérie, cette somme est fixée à 1 500 dinars algériens, soit l’équivalent d’environ 100 euro.

Un montant qui ne peut aucunement répondre au besoins des touristes algériens qui ne peuvent donc que rabatte sur le marché noir de la devise pour échanger leur argent. Ce que ne peut, en conséquence qu’encourager ce marché qui gangrène encore et toujours l’économie nationale.

Allocation touristique pour les Algériens: Un montant insignifiant

Les spécialistes, les députés et des citoyens anonymes ne cessent d’appeler à l’augmentation de ce montant. Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a promit d’ailleurs de prendre en charge cette doléance et procédant à la revalorisation de l’allocation touristiques pour les Algériens.

Des instructions ont été données dans ce sens et une étude a été d’ailleurs lancée à cet effet par les service concernés, comme l’a annoncé le ministre des Finances le mois d’avril dernier.

La dite étude suit toujours son cours en vue d’augmenter le l’allocation touristique pour les Algériens, a fait savoir le même ministre lundi 8 mai lors d’une séance plénière au Conseil de la nation consacrée au texte de loi sur la monnaie et le crédit.

Allocation touristique pour les Algériens: Une étude en cours

« Le dossier est en cours d’examen au niveau de la Banque d’Algérie, en tenant compte des équilibres financiers de l’Etat », a indiqué en effet Laaziz Faid qui a souligné que « la détermination de la valeur de cette allocation est du ressort de la Banque d’Algérie en concertation avec les autorités concernées »,

Le ministre a reconnu que cette valeur accordée dans le cadre  de l’allocation touristique pour les Algériens « est loin de couvrir les besoins du voyageur à l’étranger« . Il a par ailleurs met en exergue « la nécessite d’étudier la possibilité de revoir ce niveau ».

Islam M.
Islam M.http://www.djalia-dz.com/fr
Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme et à l'immigration, et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications.
Actualités Similaires