dimanche, juillet 21, 2024
- Advertisement -

Allocations et aides de la CAF : les allocataires espionnés pour limiter la fraude qui coute 304 millions d’euros

Allocations et aides de la CAF, En France, durant l’année précédente (2022), la fraude aux aides et allocations de la Caisse d’Allocations Familiales est estimée à plus de 304 millions d’euros. Une somme très importante et même énorme qui a fait réfléchir le gouvernement Français. Pour venir à bout des individus qui fraudent les prestations et les aides de la Caisse d’Allocations Familiales, le gouvernement Français réfléchi à une méthode pour espionner les allocataires.

CAF (Caisse d'Allocations Familiales)
CAF (Caisse d’Allocations Familiales)

Lire aussi: Chèques primes et aides 2023 : 600 euros d’aides cumulables pour les foyers en situation de précarité.

Les binationaux obligés de présenter un passeport algérien

Allocations et aides de la CAF : des fraudes à la Caisse d’Allocations Familiales en pagaille

Chaque mois, de nouvelles fraudes à la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) sont avérées. Souvenez-vous, au mois d’août dernier (2022), une mère de famille a fraudé auprès de la Caisse d’Allocations Familiales du département d’Eure-et-Loir.

Le tribunal d’Orléans avait donc demandé cette jeune femme qui bénéficie de la Caisse d’Allocations Familiales de rembourser les sommes qu’elle n’aurait pas dû percevoir. En effet depuis plus d’une année, elle touchait la somme de 466 euros de PA (prime d’activité).

Cependant, elle n’aurait pas dû bénéficier de cette somme d’argent puisque sa déclaration auprès de la Caisse d’Allocations Familiales était incorrecte. En réalité, elle ne devait rien toucher du tout. Lors de son audition au tribunal d’Orléans, elle a indiqué qu’elle avait déclaré les revenus de son fils. Tels que celui-ci les lui a indiqués au lieu des siens. La raison pour laquelle cette femme estimait ne pas avoir menti dans sa déclaration.

D’après les dires de cette maman, elle ne percevait pas de pension alimentaire pour ses quatre jeunes enfants. Et malgré son nouveau travail, elle n’arrivait toujours pas à joindre les deux bouts. La raison pour laquelle elle a fait une fausse déclaration à la Caisse d’Allocations Familiales.

Lors de son jugement par tribunal d’Orléans, la Caisse d’Allocations Familiales lui a donc demandé de rembourser la somme qui est de 16 000 euros. Et ce cas-là n’est pas un cas isolé, bien au contraire.

Il y a peu de temps, une mère de Lens, dans les Hauts-de-France, s’est récemment fait attraper par la Caisse d’Allocations Familiales. Elle touchait le Revenu de Solidarité Active (RSA) alors qu’elle ne pouvait pas y prétendre.

Le Revenu de Solidarité Active (RSA)
Le Revenu de Solidarité Active (RSA)

Lire aussi: Chèque et prime 2023 : attention le temps presse pour réclamer vos aides

Allocations et aides de la CAF : des grands moyens mis en place pour arrêter les fraudeurs

Pour lutter contre la fraude, le gouvernement Français a donc décidé d’utiliser les grands moyens. Donc dans quelques mois, une nouvelle mesure qui permettra d’espionner les bénéficiaires des aides de la Caisse d’Allocations Familiales.

Avec une dette qui est estimée à 351 millions d’euros, le gouvernement Français souhaite donc venir à bout des fraudeurs. Qu’il s’agisse des AF (Allocations Familiales), des Allocations Logement ou encore le Revenu de Solidarité Active, les fraudes sont nombreuses.

Cette augmentation de fraude est d’ailleurs constante. Durant l’année 2018, le total des fraudes ne dépassait pas les 304 millions d’euros. Pour essayer de dissuader les citoyens Français de tricher, le Ministre de l’Action et des Comptes publics, Gabriel Attal va agir.

Il y a peu, le chef du gouvernement Français a fait de récentes déclarations à ce sujet qui ont laissé peu de place au doute. L’intention de gouvernement Français est donc claire, il veut éradiquer les fraudeurs.

Ainsi, le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gabriel Attal souhaite donc mettre en place des moyens à la disposition de l’administration. Cela va donc permettre de relever les fraudeurs de la Caisse d’Allocations Familiales.

La prime d'activité
La prime d’activité

Lire aussi: Aides CAF 2023 : les concerné par cette aide de 308 euros

Allocations et aides de la CAF : lutter contre la fraude à la Caisse d’Allocations Familiales

Gabriel Attal, ministre de l’Action et des Comptes publics a récemment constaté que les allocataires qui voyagent régulièrement par avion sont à surveiller. Le ministre de l’Actions et des Comptes publics a donc annoncé qu’il souhaite avoir l’accès à la liste des voyageurs des compagnies aériennes.

Au micro de BFMTV, le ministre Français, Gabriel Attal, a donc déclaré : « Aujourd’hui, les Caisses de Sécurité Sociale peuvent déjà faire des vérifications d’un certain nombre de choses comme les factures d’électricité et des opérations bancaires. Je souhaiterais bien qu’on élargisse ». Et ce n’est pas tout.

Désormais, Gabriel Attal souhaite donc pouvoir vérifier la présence effective d’un bénéficiaire de la Caisse d’Allocations Familiales, sur le sol français.

Le ministre Français ajoute « Que les Caisses de Sécurité sociale qui ont un doute sur le fait qu’un individu a bien résidé sur le territoire français peuvent accéder aux fichiers PNR des compagnies aériennes, pour regarder quand un individu a pris l’avion en direction de la France ».

 

Mohammed Muhammed
Mohammed Muhammed
Par Mohammed Loul Rédacteur web expérimenté, il rédige notamment des articles sur l'actualité des aides et les primes en France
Actualités Similaires