web analytics
- Advertisement -
UncategorizedAmende en France: Le gouvernement veut durcir le ton contre les mineurs

Amende en France: Le gouvernement veut durcir le ton contre les mineurs

Le gouvernement veut durcir le ton contre les atteintes à l’ordre public en instaurant une amende en France contre les familles des mineurs. Annoncée il y a quelques jours par le chef de l’Etat, Emmanuel Macron suite aux émeutes qui ont embrasé le pays, la mesure pourra être adoptée prochainement par le gouvernement, a indiqué samedi 8 juillet, la Première ministre, Elisabeth Borne. 

L’idée a germé suite aux dernières manifestations destructrices qui ont secoué la France suite au décès d’un jeune adolescent tué par un policier à Nanterre. Constatant que la plus part des manifestants étaient des adolescents et des mineurs, Emmanuel Macron a évoqué cette amende en France pour lutter contre ce phénomène lié à l’atteinte à l’ordre public.

« Il faudrait qu’à la première infraction, on arrive à sanctionner financièrement et facilement les familles, une sorte de tarif minimum dès la première connerie », avait en effet annoncé le président de la République lors de ses sorties.

Une amende en France: les familles des mineurs visées

Il ne s’agissait donc pas d’une simple annonce. Cette amende en France pourra bientôt être adopté, a indiqué la Première ministre dimanche 9 juillet. « C’est bien à cela que nous réfléchissons », a affirmé en effet Elisabeth Borne dans un entretien accordé au Parisien.

« Aujourd’hui, quand un adulte commet un acte de cette nature, on peut avoir recours à une amende forfaitaire. C’est rapide et efficace. Ce n’est pas possible pour les mineurs. Nous allons donc construire un dispositif qui le permette », a-t-elle assuré.

Amende en France:  » que les familles mesurent les conséquences des actes commis par leurs enfants »

« On veut des réponses très rapides, que les familles mesurent les conséquences des actes commis par leurs enfants. Et si le cadre légal existant n’est pas suffisant, alors, le cas échéant, on fera évoluer la loi », a-t-elle ajouté.

Affirmant que le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, « est en train de regarder tout ce que l’on peut déjà faire à droit constant ».

Islam M.
Islam M.http://www.djalia-dz.com/fr
Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme et à l'immigration, et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications.
RELATED ARTICLES
- Advertisment -

Most Popular

- Advertisement -