web analytics
- Advertisement -
ActualitéASPA 2024 : Un nouveau montant à partir de premier janvier !

ASPA 2024 : Un nouveau montant à partir de premier janvier !

ASPA 2024 – Une bonne nouvelle est annoncée pour les bénéficiaires de l’Allocation de Solidarité aux Personnes Agées. En effet, le montant de ce coup de pouce va connaitre une nouvelle augmentation à partir de premier janvier 2024.

ASPA 2024 : Un coup de pouce pour les retraités en France

Pensions de retraite 2024 
Pensions de retraite 2024

Lire aussi : Prime de CAF : Une aide de 300 euros si vous avez plus de 16 ans !

Chèque alimentaire de 200 euros : Comment réclamer cette aide ?

L’Allocation de Solidarité aux Personnes Agées (ASPA) est versée en France depuis plusieurs années aux personnes à la retraite. Elle, a pour but de soutenir financièrement les personnes âgées aux revenus modestes.

En effet, ce coup de pouce a été mis en place depuis le mois de janvier 2006 pour remplacer le Minimum vieillesse.

Il faut noter que, cette allocation versée en France depuis 2006 par la CNAV (Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse).

Cette aide de gouvernement Français s’adresse :

  • Pour les personnes âgées de 65 ans.
  • Aux individus résident en France.
  • Pour les individus en situation de handicap âgés d’au moins 60 ans.

Afin de bénéficier de cette allocation, il faut bien sûr remplir certaines conditions de résidence et de ressources. En effet, pour être éligible il faut que les revenus mensuels de l’individu âgé doivent être inférieurs à un plafond fixé par la réglementation en vigueur.

Les revenus pris en compte incluent donc ceux du demandeur, ainsi que ceux de son conjoint.

En plus, le montant de l’Allocation de Solidarité aux Personnes Agées n’est pas le même pour tous les bénéficiaires. En effet, il est variable en fonction des ressources du bénéficiaire.

Comment en bénéficier de l’Allocation de Solidarité aux Personnes Agées en 2024 ?

Afin d’être bénéficiaire de l’Allocation de Solidarité aux Personnes Agées :

Il est nécessaire de soumettre une demande auprès de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse.

La demande de cette allocation peut s’effectuer soit en ligne ou par courrier. Donc, il est recommandé de la déposer votre demande dès que vous remplissez les conditions d’éligibilités.

Il est très important de savoir qu’en cas de décès du bénéficiaire de cette allocation, une partie des droits peut être versée au conjoint survivant. Par contre, il y a plusieurs conditions qu’il faut respecter.

En ce qui concerne le montant de ce coup de pouce, il va connaitre une nouvelle revalorisation en 2024. En effet, cette hausse décidée par le gouvernement Français vise à faire face à l’inflation. Cette dernière a causé l’augmentation des prix de tous les produits de consommation.

L’ASPA en 2024 : Un nouveau montant à partir de premier janvier !

Le ministre Français de l’Économie, Bruno Le Maire a annoncé que :

Les montants des pensions de retraite de base vont augmenter de 5,2 % au premier janvier 2024.

Cette revalorisation concerne également les prestations familiales et les aides sociales de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF). En effet, elles vont  connaitre une augmentation de 4,6 % à partir de mois d’avril prochain (2024).

Avec cette nouvelle revalorisation, le montant de l’Allocation de Solidarité aux Personnes Agées passera donc :

  • De 961,08 euros à 1011,06 euros par mois pour une personne seule.
  • De 1.492,08 euros à 1569,67 euros par mois pour deux personnes.

Afin de bénéficier de cette aide, il faut :

  • Avoir au moins 65 ans.
  • Résidé sur le territoire Français neuf mois au moins durant l’année.
  • Avoir des ressources inférieures en 2023 à 11.533,02 euros par an pour une personne seule.
  • Avoir des revenus inférieurs en 2023 à 17.905,06 euros pour un couple.

Ces plafonds de revenu devraient augmenter, en même temps que l’ASPA, à hauteur :

  • De 12.132,72 euros  pour une personne seule.
  • De 18.836,04 euros pour un couple.

Il faut noter que l’Allocation de Solidarité aux Personnes Agées (ASPA) est récupérable sur la succession.

Cela veut dire donc que les héritiers pourraient avoir à rembourser une partie à l’État Français sur la succession.

Mohammed Muhammed
Mohammed Muhammed
Par Mohammed Loul Rédacteur web expérimenté, il rédige notamment des articles sur l'actualité des aides et les primes en France
RELATED ARTICLES
- Advertisment -

Most Popular

- Advertisement -