vendredi, juin 14, 2024
- Advertisement -

Automobile: le ministre de l’industrie annonce une chute des prix

Le ministre de l’Industrie, Ahmed Zaghdar, s’est exprimé une nouvelle fois, sur la baisse des prix des automobiles neuves en Algérie. Le premier responsable de secteur a affirmé que les prix des véhicules vont baisser dès le retour à l’importation et le montage des voitures, en début de l’année prochaine.

Le ministre annonce la baisse des prix des automobiles

Le ministre algérien rassure les citoyens algériens à propos de la baisse des prix des automobiles. Sans donner des chiffres, Ahmed Zeghdar affirme que les prix des voitures vont baisser sur le marché algérien. Il explique que le retour à l’importation et le montage auto conduira à la disponibilité de véhicules.

Prix des automobiles qui entreront sur le marché

« En ce qui concerne les véhicules qui entreront sur le marché, nous nous attendons à une baisse de leurs prix », estime-t-il. Il explique la hausse folle des prix pratiqués actuellement par,  » plusieurs facteurs, dont la hausse significative des prix des véhicules au cours des dernières années et compte tenu du manque d’offre sur le marché par rapport à la demande, en plus de la spéculation. »

 Une véritable industrie de l’automobiles en Algérie

Ainsi, le ministre prévoit que  » avec le retour de l’approvisionnement sur le marché grâce à l’importation et à la fabrication locale, les prix vont certainement baisser. » Il souligne par ailleurs, que l’État s’emploie à relancer une « véritable industrie mécanique ».

 

Importation de voitures en Algérie
Importation de voitures en Algérie

Polémique sur Importation de voitures neuve en Algérie

Le ministre Algérien du l’industrie met fin à la polémique. Il faut dire que les déclarations du ministre de l’industrie interviennent au cœur d’une vive polémique sur la baisse des prix des voitures à partir de 2023. Le président de l’Organisation algérienne de protection et d’orientation du consommateur et son environnement (APOCE), Mustapha Zebdi avait d’ailleurs, dénoncé certains concessionnaires qui veulent flamber les prix des véhicules neufs qui seront importés en Algérie prochainement.

Dans une publication sur sa page Facebook, le président de l’APOCE  affirme ainsi que des potentiels importateurs de voitures avancent des prix alléchants pour les voitures importées. Il s’agit explique-t-il en substance, d’une tentative d’un accord tacite entre eux pour placer la barre haut concernant les prix.

« Les analyses faites par certains potentiels concessionnaires automobiles, après avoir lu le cahier des charges, et si nous partageons certaines opinions avec eux… nous rejetons ce qui y était mentionné concernant la liste des prix. », a écrit ce dernier.

Réduire les charges des importateurs des véhicules

Le président de l’APOCE a appelé ces concessionnaires au bon sens en les exhortant à travailler conjointement pour l’intérêt du consommateur. Mustapha Zebdi s’est montré en outre disponible pour accompagner ces potentiels importateurs dans leurs démarches pour réduire les charges qui leur sont imposées.

lire aussi: Fiat Algérie produira 90 000 véhicules par an

Mohammed Muhammed
Mohammed Muhammed
Par Mohammed Loul Rédacteur web expérimenté, il rédige notamment des articles sur l'actualité des aides et les primes en France
Actualités Similaires