samedi, juin 15, 2024
- Advertisement -

Avion : Ryanair fait vivre un vrai calvaire à ses passagers

En prenant un avion de la compagnie Ryanair, les passagers de ce vol ont vécu un vrai cauchemar après un retard de 20 heures dans un aéroport.

 

Avion : C’était un véritable cauchemar, Ryanair nous a abandonné

C'était un véritable cauchemar, Ryanair nous a abandonné

L’incident s’est produit le dimanche 12 mars sur un vol Ryanair qui devait voler de Lanzarote dans les îles espagnoles des Canaries à Bristol, au Royaume-Uni. Selon la compagnie, l’avion assurant le vol retour des vacanciers n’a pas pu décoller en raison de l’épais brouillard.

Le journal anglophone The Daily Mail du mardi 14 mars a cité des passagers disant que si les raisons des retards étaient compréhensibles, la direction de Ryanair avait de nouveau échoué. Joanne McGlynn, qui s’est envolée pour l’île avec son partenaire pour le week-end, a déclaré qu’ils ont vécu un cauchemar, de plus Ryanair les ait abandonnés.

Le vol devait partir pour Bristol à 18h20 dimanche, et il a finalement décollé à 15h30 lundi, soit après 21 heures d’attente, et nous étions toute la nuit du dimanche au lundi, selon la vacancière. Les terminaux passent la construction,  » déplorent les vacancière. cette dernière a aussi ajouté :  » nous avons passé toute la nuit de dimanche à lundi dans l’aérogare ».
Contrairement aux exigences procédurales en l’espèce, la Low Cost irlandaise n’a pas fourni d’hôtels à tous ces passagers, avec de jeunes enfants et des personnes âgées, chacun dormant il pouvait. De plus,  »la façon dont Ryanair nous a traités était honteuse », Joanne s’en est encore prise.
Lire aussi : Un Algérien dans le Top 100 des leaders de la Santé au classement Forbes

L’industrie automobile russe s’installera en Algérie prochainement

Avion : Le personnel de Ryanair a quitter les lieux

Le personnel de Ryanair a quitter les lieux
Les vols Ryanair vers d’autres aéroports britanniques, dont Manchester, Glasgow et Bournemouth, ont également connu des retards importants ce jour-là. Les touristes n’ont pas reçu d’explication adéquate pour le retard. Et pour couronner le tout, le personnel de Ryanair a fini par quitter les lieux dans la nuit.
Malgré cela, ils nous ont dit qu’ils allaient nous aider à trouver un hôtel, mais après avoir récupéré nos bagages, le personnel a disparu. Pas d’hôtels, une vraie anarchie, la passagère s’en souvient.
Pour dédommager, la compagnie a offert aux voyageurs un bon d’achat de seulement 4 euros. « Mais qu’est-ce qu’on peut faire avec si peu d’argent, surtout dans un aéroport ? », se demande-t-elle. De plus, tous les restaurants et magasins de l’aéroport de Lanzarote sont fermés.
Le personnel de Ryanair a expliqué à l’un des voyageurs que le retard avait été causé par une tempête de sable, mais cela ne l’a pas convaincu. Tout cela n’a aucun sens, a-t-il dit, car les autres compagnies aériennes n’ont eu aucun problème à décoller.

Avion : Le vol a été retardé à cause d’un épais brouillard, selon Ryanair

Le vol a été retardé à cause d'un épais brouillard, selon Ryanair
Tous les passagers qui ont été abandonnés à l’aéroport ont déclaré qu’ils souhaitaient que Ryanair les indemnise pour les frais supplémentaires encourus et les inconvénients de devoir dormir à l’aéroport de Lanzarote.
De son côté, Ryanair a tenté de relativiser les faits en affirmant qu’un petit nombre de vols à destination et en provenance de Lanzarote avaient été retardés dans la nuit en raison d’un épais brouillard, selon le porte-parole de la compagnie.
Un hébergement a été prévu pour les passagers, mais certains de ces derniers sont restés à l’aéroport car il y a peu d’hôtels à Lanzarote, a ajouté le transporteur. Les passagers ont été informés qu’ils pouvaient demander un remboursement sur le site Internet de Ryanair, a-t-il ajouté.
Ahcen Hcn
Ahcen Hcn
Par Ahcen Hacn journaliste tabloïd et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications. Il possède une expérience significative dans les visas et Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme, voyages et à l'immigration
Actualités Similaires