jeudi, juillet 25, 2024
- Advertisement -

CAF 2023: un accord qui fera le bonheur des Français !

La CAF France vient de signer un accord avec une association Française afin de venir en aide aux Français les plus démunis, cette association est les Restos du cœur connu comme étant une association de bénévoles qui aide les personnes qui vivent dans la précarité. La pauvreté en France touche de plus en plus de personnes.

Près de 11 millions de Français sont pauvres en 2022

Aides sociales de la CAF 2023
Aides sociales de la CAF 2023

L’année dernière (2022), environ 11 millions de Français sont pauvres, 17% de la population vit sous le seuil de pauvreté monétaire. Et la moitié des Français considérés comme pauvres vivent avec moins de 800 euros par mois.

Il faut savoir également que la pauvreté ne se caractérise pas seulement par un manque d’argent. En effet, on parle également de précarité alimentaire, ça veut dire le faite de ne pas pouvoir se nourrir correctement. Elle s’ajoute la précarité numérique, qui correspond au fait de ne pas avoir un accès à l’internet.

Selon les chiffres de l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE), seuls 20% des individus pauvres sortent durablement de la pauvreté sans y retomber dans les trois (3) années qui suivent. La question qui se pose : comment s’en sortir dans une situation de précarité, notamment avec cette inflation galopante qui touche le pays ?

Les ménages dans le besoin peuvent compter sur les différentes prestations et aides sociales de la Caisse d’Allocations Familiales par exemple. En effet, depuis des années, cet organisme d’aides sociales vient aider les Français les plus démunis.

Dans certaines régions Françaises, le taux de pauvreté explose, c’est le cas notamment dans les Pays de la Loire. Selon Ymane Alihamidi-Chanfi, responsable de la Caisse d’Allocations Familiales de la région, ce taux est autour de 14%.

Inflation galopante en France
Inflation galopante en France

Le taux de pauvreté dans les Sablons dépasse les 50%. Le responsable des Restos du Cœur de la Sarthe, Joël Defontaine explique « Nous vivons dans un département où le taux de précarité touche l’inclusion sociale (…) ».

La CAF signe un accord avec les Restos du cœur pour aider les plus démunis

Face à la précarité grandissante en France, la Caisse d’Allocations Familiales et les Restos du cœur ont signé un accord pour mettre en place un nouveau partenariat. Il faut noter que de nombreuses familles monoparentales ainsi que de jeunes profitent des services de cette association.

Cet accord signé entre la Caisse d’Allocations Familiales et les Restos du cœur va aider les travailleurs sociaux à déterminer le plus vite possible les points d’accès directs en cas d’urgence. Le responsable du service accompagnement et aide aux familles de la Caisse d’Allocations Familiales dans la Sarthe, Axelle Aubert explique que « Ce partenariat va contribuer à la fluidifier et à profiter d’un dispositif plus réactif avec de meilleures qualités de service ».

D’un autre côté, les préfectures, le département ainsi que les associations des maires ont également mis la main à la pâte. Ensemble, ils ont réussi à mettre en place une feuille de route pour la période 2023-2026. Elle aura donc pour objectif d’améliorer les services pour les résidents de la région.

CAF (La Caisse d’Allocations Familiales)
CAF (La Caisse d’Allocations Familiales)

Il faut noter que l’année dernière (2022), plus de 100 000 allocataires ont été enregistrés. Et on compte la somme de plus de 681 milliards d’euros d’aides qui sont versées aux familles dans le besoin.

Cet accord entre la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) et les Restos du cœur sera donc un vrai coup de pouce pour les individus en situation précaire. Il faut noter que plusieurs causes sont derrière la pauvreté.

En France, les femmes sont les plus touchées par la pauvreté. Cela s’explique par le fait qu’elles soient payées 22% de moins que les hommes.

Certains individus font également face à des discriminations dans l’accès à l’emploi. Ils ont donc plus de mal à trouver un travail afin de subvenir à leurs besoins quotidiens.

A tout ça, s’ajoute le niveau d’études qui joue également dans la balance. Il faut savoir que le taux de pauvreté des individus sans diplôme est trois (3) fois supérieure à celui des individus qui ont un Bac + 3 et plus.

 

Mohammed Muhammed
Mohammed Muhammed
Par Mohammed Loul Rédacteur web expérimenté, il rédige notamment des articles sur l'actualité des aides et les primes en France
Actualités Similaires