- Advertisement -

Carte de résidence : la France place des obstacles supplémentaires

Carte de résidence-Le président français Emmanuel Macron prépare une deuxième tentative pour accélérer les expulsions d’immigrants illégaux sous la pression intense de ses opposants d’extrême droite.

Le gouvernement centriste de Macron a dévoilé le mardi 6 décembre les grandes lignes d’un nouveau projet de loi sur l’immigration, qui sera formellement débattu au Parlement début 2023.

 Carte de résidence : La France place des obstacles supplémentaires

Le projet de loi français susmentionné s’accompagnait également d’un ensemble d’autres exigences visant à faciliter la mise en œuvre des obligations de quitter le territoire français. Par cette disposition, la France vise à mettre fin aux réserves d’ordre public, qui empêchent l’expulsion des personnes arrivées il y a 13 ans en France. C’est en permettant aux juges de « déterminer leur propre destin ».

Lire aussi : Titres de séjour pour les Algériens- Prix de rendez-vous allant de ….. euros

Le projet de loi français prévoit également qu’en cas de rejet d’une demande préalable d’asile par l’Office français de protection des réfugiés et apatrides. Le demandeur d’asile a droit à l’expulsion avec possibilité de recours dans les quinze jours.

 

Carte derésidence: La France décide de faciliter les expulsions forcées

La France place des obstacles supplémentaires à l’approbation de la demande de résidence, le premier semestre de l’année prochaine verra davantage d’obstacles à l’approbation des demandes d’asile et d’immigration en France.

Lire aussi : Titre de séjour et carte deresidence: Trafic des rendez vous sur internet 

Comme on s’attend à ce que le parlement français vote le nouveau projet de loi sur l’asile et l’immigration. La nouvelle loi comporte une nouvelle clause qui oblige les immigrants demandeurs d’asile à parler français.

Gérald Darmanin, le ministre français des Affaires étrangères, a déclaré qu’un quart des étrangers titulaires d’un permis de séjour ne comprennent pas ou ne parlent pas bien le français. Alors que la France s’apprête à exiger l’octroi d’un titre de séjour « pluriannuel », avec réussite à l’examen de langue française, ainsi qu’en ce qui concerne l’obtention de la carte de résidence et la nationalité française.

Carte de résidence djalia-dz
Carte de résidence

Lire aussi

Bawabatic: lancement du portail des services publics pour la diaspora

Portes ouvertes pour les étudiants algériens au Canada

 

Actualités Similaires