mercredi, juillet 24, 2024
- Advertisement -

Chèque alimentaire : le ministre de l’économie fait une annonce pour les Français

Un chèque alimentaire en 2023, c’est ce qu’a annoncé le 6 mars dernier, le Ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, Bruno La Maire. Alors que le panier anti-inflation semble devenir de plus en plus flou que jamais, ce nouveau chèque sera destiné aux Français les plus modestes.

Alors que le panier anti-inflation semble devenir de plus en plus flou que jamais, le ministre Français Bruno La Maire a présenté un chèque alimentaire, qui s’adressera aux foyers les plus modestes. Cette nouvelle mesure devrait entrer en vigueur avec le trimestre de lutte contre l’inflation. En effet, sous l’impulsion du gouvernement Français, les grandes surfaces ont mis en place diverses opérations commerciales et des opérations anti-inflation pour lutter contre la cherté de la vie.

Chèque alimentaire 
Chèque alimentaire

Lire aussi: Chèque énergie : plus de 6 millions de foyers vont devoir patienter

Chèque alimentaire : en quoi consisterait cette subvention, annoncée puis repoussée et bientôt expérimentée ?

Chèque alimentaire : les bons alimentaires, une prime de plus

Dans un contexte marqué par la hausse importante des prix et la baisse du pouvoir d’achat, les familles Françaises les plus défavorisées ont déjà bénéficié de diverses prestations et aides de l’État Française. En septembre dernier, ils ont bénéficié d’une prime exceptionnelle.

Par la suite, le gouvernement Français a également mis en place un chèque énergie exceptionnel. Et en décembre dernier, la première ministre, Elisabeth Borne a indiqué la création d’une indemnité carburant, qui est destinée à tous les travailleurs aux ressources modestes.

Cependant, ces derniers mois, le gouvernement Français n’avait pas évoqué l’idée d’un chèque alimentaire. A la place, Olivia Grégoire, la ministre du Commerce, a mis en avant un panier anti-inflation.

Mais le ministre de l’Economie, Bruno La Maire a profité des derniers jours pour préparer un nouveau geste pour les ménages Français. Il y aura donc un bon alimentaire pour les plus modestes.

J’en ai parlé avec le responsable de la Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles (FNSEA) lorsque j’étais au Salon de l’Agriculture. Nous en avons parlé avec Marc Fesneau, ministre de l’Agriculture et avec Jean-Christophe Combe, ministre des Solidarités. Il y aura bien un nouveau chèque c’est le chèque alimentaire pour les plus modestes, ceux qui ont les revenus les plus bas.

chèque énergie exceptionnel
chèque énergie exceptionnel

Lire aussi: Prime exceptionnelle de la CAF : êtes-vous éligible à la prime de 420 €

Chèque alimentaire : Un projet présidentiel

Bien entendu, le Ministre de l’Économie Bruno Le Maire a également précisé les contours de cette aide exceptionnelle.

Ce nouveau chèque se fera sur une base territoriale. Il sera donc sans doute rattaché aux départements, afin d’être au plus près des consommateurs et des producteurs agricoles. Une expérimentation sera donc lancée dans les prochains mois. Selon lui, il s’agit d’un engagement, initialement pris par le président de la république Emmanuel Macron.

Le nouveau chèque alimentaire a été promis par le Président de la République Emmanuel Macron. la ministre du Commerce Olivia Grégoire et moi-même avons l’habitude de mettre en œuvre les promesses du Président de la République. C’est une attente forte des foyers démunis et les plus modestes. C’est aussi une attente forte du monde agricole.

Primes
Primes

Lire aussi: La prime d’inflation : êtes-vous éligible à cette prime ?

Chèque alimentaire : le programme trimestriel de lutte contre l’inflation

L’institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) estime que l’inflation des produits alimentaires a atteint 14,5 % entre février de l’année 2022 et février 2023. Partant de ce constat, les pouvoirs publics ont décidé de lancer un trimestre anti-inflation.

Cette mesure devrait durer de mois de mars à juin. Et pour financer ce nouveau coup de pouce de plusieurs centaines de millions d’euros, la ministre de l’économie compte sur les marchés des distributeurs.

Rappelons toutefois que le gouvernement Français laissera aux détaillants le soin de choisir en toute liberté les produits proposés dans le panier anti-inflation. Également, Système U a décidé de proposer 150 produits à prix coûtant.

Mais il ne s’agit pas d’une obligation. Le ministre de l’économie parle simplement de demander aux supermarchés d’appliquer les prix les plus bas possible.

Les articles qui seront concernés par ces opérations, dans les rayons des supermarchés, afficheront toutefois un logo tricolore. Une manière pour le gouvernement de se réapproprier l’action des acteurs de la distribution.

 

Mohammed Muhammed
Mohammed Muhammed
Par Mohammed Loul Rédacteur web expérimenté, il rédige notamment des articles sur l'actualité des aides et les primes en France
Actualités Similaires