jeudi, juin 13, 2024
- Advertisement -

Chèque énergie: Ne faudra t-il pas augmenter le montant de cette aide?

Ne faudra t-il pas augmenter le montant du chèque énergie? cela doit certainement être le vœux des bénéficiaires en ces temps d’inflation galopante marquée par des augmentations tous azimuts touchant de différents produits y compris bien sûr l’électricité et le gaz.

Le chèque énergie est une prestation sociale destinée à aider les ménages à payer leurs factures de l’électricité et du gaz notamment. Elle a été instaurée officiellement en 2015 et a été appliqué l’année d’après. La disposition a attendu cependant l’année 2018 pour se faire généralisée à travers l’ensemble du territoire français.

Force est de constater toutefois que le montant accordé dans le cadre du chèque énergie reste inchangé du moins concernant les quelques dernières années. Il est entre 48 et 277 euros depuis 2019. Pourtant plein de choses ont changé depuis.

Chèque énergie: montant inchangé depuis 2019

Les prix des énergies ont en effet considérablement augmenté. Rien que cette année 2023, le tarifs de l’électricité a connu deux hausses consécutives ( 15% en février et 10% en août). Mieux, le gouvernement a annoncé la levée progressive du bouclier tarifaire. Cela pourra se traduire par d’autre revalorisations des énergies à l’avenir.

Face à cette flambée, le montant du chèque énergie n’a donc pas bougé d’un iota. La logique aura voulu que celui-ci suive l’évolution du consommable soutenu par cette aide. Peut-on donc s’attendre à une hausse de ce montant en 2024?

Chèque énergie: Une augmentation en 2024?

Pourquoi pas. Les Français peuvent déjà savourer cette bonne nouvelle annoncée dernièrement. Le chèque énergie est maintenue en dépit de la crise à laquelle fait face la France depuis quelques mois.

Il faut dire que les ménages ont tremblé suite à une sortie médiatique de l’ancien ministre délégué chargé des Comptes publics, Gabriel Attal, annonçant certaines restrictions relatives aux aides sociales.

Chèque énergie maintenu, la seule bonne nouvelle pour le moment

« Dès lors qu’on doit faire des économies, il faut notamment sortir des dispositifs spécifiques qu’on a mis en place pendant la crise de l’inflation. C’est notamment la politique des chèques exceptionnels, on va mettre fin à cette politique des chèques exceptionnels qu’on a pu mettre en place sur tels sujets pour telle catégorie de Français », a avait indiqué en effet Gabriel Attal.

Finalement donc, le chèque énergie n’est pas concerné par ces dispositions. « Il parlait juste des chèques exceptionnels », a assuré le cabinet de l’actuel ministre de l’Education.

Islam M.
Islam M.http://www.djalia-dz.com/fr
Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme et à l'immigration, et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications.
Actualités Similaires