dimanche, juillet 21, 2024
- Advertisement -

Décret: l’Italie plafonne les prix des billets d’avion, Ryanair monte au créneau

L’Italie a décidé de plafonner les prix des billets d’avion pour les vols nationaux. Un décret a été publié il y a quelques jours à cet effet. La décision n’a pas été du gout de la compagnie irlandaise, Ryanair, qui a vite monté au créneau pour la contester. Un bras de fer en vue. 

Ayant constaté une hausse vértigineuse des prix des billets d’avion l’été dernier sur les vols nationaux notamment à destination de la Sardaigne et de la Sicile, le gouvernement italien a décidé de plafonner les tarifs vers ces deux villes « pendant les périodes de pic de la demande ».

Un décret a été publié fin août dernier à cet effet. Cette mesure n’a cependant pas fait l’unanimité.

Un décret pour plafonner les prix des billets d’avion en Italie

La compagnie aérienne irlandaise qui est très active sur ces routes, l’a en effet vivement contestée. « Le décret est illégal car les règles européennes stipulent que les prix sont fixés par le marché », a indiqué, jeudi dernier, le patron de la low cost irlandaise, Michael O’Leary.

« Nous avons eu deux réunions techniques avec le ministère des Entreprises et même eux ne savent pas comment appliquer » le décret, a t-il ajouté. Ryanair ne compte pas appliquer ce décret.

Lire aussi: Visa Schengen: accord pour la numérisation de la procédure

Décret: Ryanair défie le gouvernement italien

La Commission européenne « retoquera la mesure italienne. En attendant, nous ne respecterons pas ces conneries », a déclaré le même responsable dans un entretien accordé au journal Corriere della Sera.

En guise de riposte, Ryanair envisage de réduire le nombre de vols domestiques et favoriser les liaisons internationaux avec la Sardaigne et la Sicile.

Décret: « l’Italie est un pays souverain et ne cède à aucun chantage ! »

 « De cette manière, les tarifs des vols intérieurs augmenteront et les tarifs des vols internationaux baisseront, ce qui est exactement le contraire de ce que souhaite le gouvernement », a souligné Michael O’Leary.

Lire aussi: Une catastrophe aérienne évitée sur un vol Air France

Face à cette montée, le gouvernement italien est resté en marbre. « L’Italie est un pays souverain et ne cède à aucun chantage ! », a affirmé le gouvernement de Giorgia Meloni. Un bras de fer risque de voir le jour entre les deux parties.

Islam M.
Islam M.http://www.djalia-dz.com/fr
Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme et à l'immigration, et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications.
Actualités Similaires