- Advertisement -

Des lions à bord d’un avion d’Air France

Air France-Cinq lions ont voyagé la semaine dernière entre Amsterdam et Johannesburg à bord d’un Boeing 747BCF du groupe Air France-KLM opéré par Martinair, après avoir été secourus en Roumanie puis traités aux Pays-Bas.

Air France-Le vol du 747 immatriculé PH-MPS, opéré par la filiale cargo du groupe franco-néerlandais, a quitté Amsterdam-Schiphol le 10 aout 2022,en direction de l’aéroport de Johannesburg-OR Tambo – avec un chargement inhabituel.

Air France avec un chargement inhabituel

Cinq des sept lions récupérés par l’association Four Paws en 2021, chez un éleveur à Picior de Munte dans le sud de Roumanie, ont voyagé vers leur nouvel habitat, la réserve Lionsrock Big Cat Sanctuary près de Bethléem en Afrique du Sud. Et ce après avoir passé un an aux Pays-Bas, où ils ont été soignés au Felida Big Cat Sanctuary ; les deux plus vieux lions ont été jugés en trop mauvaise condition pour entreprendre le voyage.

L’association avait dénoncé des conditions « peu sûres » non seulement pour les fauves mais pour les humains en cas d’escapade, et un manque de soins « vétérinaires et professionnels ».

La promesse de l’éleveur roumain de mettre fin à ses pratiques n’a visiblement pas été suivie : un lionceau nommé Aslan, qu’il avait refusé de rendre tout comme trois autres adultes, a fait une apparition dans une vidéo musicale mise en ligne en mai dernier…

Air France djalia-dz
Air France djalia-dz

« Le fait que ces lions continuent d’apparaître dans les vidéoclips est scandaleux. Ceci, l’élevage incontrôlé et les conditions de garde inappropriées sont des signes clairs que le propriétaire ne devrait pas être autorisé à garder des lions. C’est dommage que les lois roumaines sur le bien-être des animaux le permettent même » a déclaré Ioana Dungler, directrice du département Animaux sauvages de Four Paws. « Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour empêcher que d’autres animaux ne subissent le sort cruel d’une détention inappropriée ou d’une exploitation commerciale. Nous exhortons l’ancien propriétaire à respecter l’accord signé avec nous et demandons aux autorités roumaines de nous aider à donner une vie meilleure à ces lions ».

La Roumanie a interdit en 2017 la détention dans les cirques de grands félins et d’autres espèces d’animaux sauvages dans les cirques en 2017, et la détention privée n’est autorisée qu’avec un permis spécial. Four Paws dit avoir secouru des dizaines de fauves dans des cirques, des zoos en zone de guerre, des propriétés privées ou par l’industrie de la chasse.

Pour recevoir des infos exclusives sur Facebook suivez nous
Actualités Similaires