samedi, juillet 13, 2024
- Advertisement -

Des vols de Ryanair avec 40 passagers de plus

La compagnie aérienne Irlandaise à bas prix Ryanair a réalisé cette semaine la plus grosse commande de son histoire auprès de constructeur aéronautique et aérospatial américain Boeing, pour un avion qui n’est pas encore certifié. Ces appareils sont caractérisés par leurs capacités importantes, elles peuvent transporter de 189 à 230 passagers par vol.

La rentabilité de la compagnie aérienne à bas prix Irlandaise Ryanair est le fruit d’un exercice d’équilibriste. Chaque euro dépensé et chaque service proposé par la compagnie peut faire pencher d’un côté ou de l’autre la balance.

Alors quand l’occasion se présente de faire monter plus de passagers à bord d’un seul appareil, il est difficile de résister.

Ryanair réalise la plus grosse commande de son histoire

La compagnie aérienne Irlandaise à bas prix Ryanair
La compagnie aérienne Irlandaise à bas prix Ryanair

 

C’est d’ailleurs ce que vient de choisir la compagnie aérienne Irlandaise, qui réalise la plus grosse commande de son histoire. Pour remplacer ses appareils 737 NG vieillissants, la compagnie low cost  s’est une nouvelle fois tournée vers le constructeur aéronautique et aérospatial américain Boeing et ses nouveaux avions 737 Max 10.

Au cœur de ses emplettes, la compagnie low cost irlandaise a passé une commande de 150 aéronefs tout en posant une option pour 150 avions supplémentaires. Plutôt que de les payer au prix catalogue qui est de 40 milliards de dollars, le patron de la compagnie à bas prix Irlandaise Michael O’Leary expliquait lors d’une conférence de presse qu’il avait obtenu “une réduction compétitive”, faisant tout de même de la transaction “la plus grosse commande jamais réalisée par une société irlandaise pour des produits manufacturés américains”.

Le 14 septembre prochain (2023), l’assemblée générale des actionnaires de la compagnie aérienne Irlandaise votera pour le budget et validera ou non ce plan. En plus de remplacer une partie de la flotte existante, le Boeing 737 Max 10 commandé doit également permettre d’aller accompagner la croissance de la compagnie, qui annonce qu’elle doublera son volume de vols dans dix (10) ans. De quoi ouvrir la société à 10 000 postes d’emploi supplémentaires.

L’avion commandé par la compagnie Irlandaise n’est pas encore certifié !

Le constructeur aéronautique et aérospatial américain Boeing
Le constructeur aéronautique et aérospatial américain Boeing

 

Les aéronefs américains ont connu de gros problèmes à leurs débuts, avec notamment deux crashs mortels survenus en année 2018 et 2019, ce qui a valu au constructeur aéronautique et aérospatial américain Boeing de devoir revoir leur développement.

L’avionneur avait voulu purement et simplement l’abandonner, jusqu’à recevoir un coup de pouce législatif en décembre dernier (2022) et une facilitation d’accès au retour de la production, prévue maintenant pour la fin de cette année 2023 ou au début de l’année prochaine (2024). Dans son carnet de commandes, il y’a 3600 exemplaires en attente, un chiffre auquel il faut ajouter la nouvelle commande titanesque de la compagnie aérienne Irlandaise.

Ce sont donc des dizaines de milliards d’euros qui ont été dépensés pour pouvoir mener une telle réservation. Pour 300 avions, il faudrait en théorie payer plus de 40 milliards. Un vrai coût mais qui pourrait vite être amorti par la compagnie qui réalisait déjà 5,5 milliards de dollars de revenus durant l’année 2022, en hausse de 192 % par rapport à l’année 2021.

Son record en année 2019, qui est à 9,4 milliards de dollars de revenus, pourrait être dépassé d’ici cinq (5) ans. Et avec des appareils plus économes et plus spacieux avec 40 passagers supplémentaires par vol, la rentabilité n’en serait que plus importante.

Le défi de produire 50 appareils par an

Avion de la compagnie aérienne Irlandaise low cost Ryanair
Avion de la compagnie aérienne Irlandaise low cost Ryanair

En vue du défi de production que cela entraîne, la compagnie Irlandaise s’attend à pouvoir réceptionner ses premiers exemplaires de 737 Max 10 d’ici l’année 2027. Le reste de la production des 150 ou 300 aéronefs arrivera les six (6) années suivantes, jusqu’en 2033.

Normalement, d’ici l’année 2025, il sera déjà possible pour le constructeur aéronautique et aérospatial américain Boeing de produire jusqu’à 50 appareils par an. Il faudra tout de même qu’une certification soit donnée au cours de l’année afin que toutes ces échéances soient respectées.

En attendant, la compagnie Irlandaise Ryanair continue à se relever de la crise sanitaire due au Covid-19 et de se protéger de l’inflation, ses billets à 10 euros ont disparu depuis le mois d’août dernier (2022) et la pilule est plutôt bien passée.

Désormais, un billet d’avion pas cher chez une compagnie aérienne à bas prix  s’établit plutôt aux alentours de 40 euros à 50 euros. En sera-t-il différent quand les avions utilisés seront plus économiques et proposeront plus de places à bord ?

/À Lire aussi: Vol Vueling en première classe: Un voyageur raconte son expérience dans une vidéo

Mohammed Muhammed
Mohammed Muhammed
Par Mohammed Loul Rédacteur web expérimenté, il rédige notamment des articles sur l'actualité des aides et les primes en France
Actualités Similaires