- Advertisement -

EasyJet : voici les destinations les plus difficiles lors des atterrissages selon un pilote de la compagnie (vidéo)

Dans une vidéo publiée sur TikTok, un pilote de la compagnie aérienne EasyJet révèle les endroits les plus difficiles pour atterrir.

 

Lorsqu’un internaute a posé une question à ce sujet, le pilote a souhaité y répondre dans une vidéo TikTok, en nommant trois aéroports du réseau EasyJet qui sont réservés aux pilotes les plus expérimentés. Ces destinations populaires exigent des pilotes une formation supplémentaire dans des simulateurs de vol avant d’être autorisés à y voler. Les raisons peuvent varier, allant de la construction de l’aéroport lui-même à la complexité du terrain environnant.

 

Aéroport de l’Île de Mykonos

Parmi les destinations mentionnées par le pilote d’EasyJet, l’île grecque de Mykonos se démarque. Réputée pour ses plages immaculées et son ambiance festive, Mykonos est une destination touristique prisée, attirant des visiteurs du monde entier. Cependant, pour les pilotes, cet endroit idyllique présente des défis uniques.

L’aéroport de Mykonos, principal point d’entrée pour les voyageurs souhaitant découvrir les charmes de l’île, est doté d’une piste qui se distingue par sa longueur et sa largeur relativement restreintes. Mesurant seulement 1 903 mètres, cette piste est bien plus courte que celle de l’aéroport de Newcastle, qui s’étend sur 2 330 mètres, ou même la plus petite piste de l’aéroport d’Heathrow, qui atteint 3 658 mètres.

La courte distance de la piste de Mykonos représente un défi pour les pilotes, car elle exige une précision extrême lors de l’atterrissage et du décollage des avions. Les pilotes doivent faire preuve d’une grande maîtrise de leur métier pour manœuvrer leurs appareils en toute sécurité dans cet espace limité. Les conditions météorologiques, les vents variables et la chaleur estivale intense ajoutent une dose supplémentaire de complexité à ces manœuvres délicates.

 

 

Aéroport de Funchal à Madère

Le pilote d’EasyJet a identifié la ville de Funchal à Madère, au Portugal, comme étant une autre destination dotée d’un aéroport réputé pour sa difficulté d’atterrissage. Située sur cette magnifique île portugaise, Funchal est une ville côtière pittoresque qui attire de nombreux visiteurs chaque année. Cependant, les pilotes qui se rendent dans cette région doivent faire face à des défis spécifiques.

Le relief de Madère est l’une des principales raisons pour lesquelles l’atterrissage à Funchal est considéré comme difficile. L’aéroport de Funchal est niché entre des montagnes et l’océan Atlantique, offrant des vues spectaculaires mais exigeant une grande expertise des pilotes. Les approches pour l’atterrissage peuvent être complexes en raison de la topographie accidentée de l’île, nécessitant une précision et une connaissance approfondie de la région.

De plus, les vents peuvent représenter un défi supplémentaire à Funchal. En raison de la proximité de l’océan et des montagnes environnantes, les vents peuvent être variables et capricieux. Les pilotes doivent être préparés à composer avec des rafales potentiellement puissantes et des turbulences lors de l’approche et de l’atterrissage. Cette combinaison de facteurs rend l’atterrissage à Funchal exigeant et nécessite une formation spécifique pour garantir des vols sûrs et confortables.

 

Aéroport d’Innsbruck en Autriche

Le pilote d’EasyJet a également évoqué l’aéroport d’Innsbruck en Autriche, réputé pour être l’un des plus difficiles d’accès. Niché au cœur des Alpes autrichiennes, cet aéroport offre un cadre spectaculaire entouré de sommets majestueux et de paysages époustouflants. Cependant, les pilotes qui s’y rendent doivent faire face à des défis uniques.

La situation géographique de l’aéroport d’Innsbruck en fait un défi aérien fascinant. Entouré de montagnes imposantes, l’aéroport se trouve dans une vallée étroite, ce qui impose aux pilotes une grande précision lors de l’approche et de l’atterrissage. Les conditions météorologiques peuvent être changeantes et les vents de vallée peuvent créer des turbulences inattendues, nécessitant une expertise et une expérience approfondies de la part des pilotes.

Pour assurer la sécurité des vols à destination d’Innsbruck, les pilotes d’EasyJet suivent une formation spécifique dans des simulateurs de vol. Ces simulations leur permettent de se familiariser avec les procédures d’approche spéciales, les techniques de navigation dans les vallées étroites et les méthodes pour faire face aux vents de montagne.

En plus de la formation en simulateur, les pilotes d’EasyJet doivent effectuer des vols réels avec un capitaine instructeur avant d’être autorisés à transporter des passagers vers Innsbruck. Cette étape supplémentaire garantit que les pilotes sont suffisamment préparés et confiants pour faire face aux défis uniques que représente cet aéroport. Les passagers peuvent ainsi voyager en toute sérénité, sachant qu’ils sont entre les mains d’équipages hautement qualifiés.

La vidéo :

@easyjetReplying to @cleogreaves540 Did you know this? 🤔 ✈️ Have questions for our crew and pilots? Drop them down below and we’ll answer it in our next Q&A 🧡 #easyjet #airline #pilot #aircraft #aircraftlanding #madeira #innsbruck #mykonos #planespotting #avgeek♬ original sound – easyJet

Ahcen Hcn
Ahcen Hcn
Par Ahcen Hacn journaliste tabloïd et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications. Il possède une expérience significative dans les visas et Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme, voyages et à l'immigration
Actualités Similaires