- Advertisement -

Gouvernement de la République française: Comment réinventer les zones commerciales?

Le gouvernement de la République française a mis le cap sur la réhabilitation des zones commerciales. Olivia Grégoire, ministre du Commerce et des PME, et son homologue de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, Christophe Béchu, ont présenté ce lundi 11 septembre le plan de transformation de ces zones.

Elles sont entre 1500 et 1800 zones commerciales existantes en France. Celles-ci n’offrent cependant pas souvent un meilleur panorama au monde. Elles sont en effet montrées du doigt à cause de leur laideur et pour atteinte à l’environnement.

 

Un constat qui a interpellé le gouvernement de la République française qui a décidé de prendre le problème à bras le corps. Il a en effet prévu un plan de redressement pour ces zones. 24 millions d’euros a été débloqués pour mener l’opération adoptée après plus de 9 mois de concertation avec les différents acteurs dont des aménageurs, des élus, des promoteurs et des architectes.

LIRE AUSSI: Prix de l’immobilier : les prix d’achat dégringolent partout en France

Gouvernement de la République française: un plan pour la transformation des zones commerciales

Le dit plan envisagé par le gouvernement de la République française a été présenté ce lundi 11 septembre par Olivia Grégoire, ministre du Commerce et des PME, et son homologue de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, Christophe Béchu

Lors de sa prise de parole, Olivia Grégoire a souligné que « les zones commerciales sont l’incarnation du XXe siècle : celle de la consommation de masse, celui de l’automobile pour tous, celui du pavillon pour chacune

Lire aussi: Chèque énergie : Qui sont les français concernés par cette nouvelle aide de 250€ ?

Gouvernement de la République française: « la zone commerciale a atteint ses limites »

Soulignant que ces zines « concentrent 72% des dépenses des Français dans les magasins et, dans une France périurbaine, elles sont devenues le commerce de proximité de millions d’entre nous. Sont-elles pour autant devenues des villes ? Je ne le pense pas. Elles sont plus une rupture qu’une transition entre d’une part, le centre-ville et son patrimoine, et d’autre part, la campagne et ses paysages. ».

Pour la ministre, « la zone commerciale a atteint ses limites. Parce qu’il n’est plus entendable de grignoter une terre agricole qui nous nourrit.»

LIRE AUSSI: La dépréciation de l’euro face au dollar pourrait mener à une crise politique en Europe

Gouvernement de la République française: « notre enjeu est de penser et d’anticiper la transformation de ces zones »

Christophe Béchu, ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires a rappelé quand à lui que « sur les 50 dernières années, on a plus artificialisé en France que les 500 ans précédents ».

Et d’ajouter « la course au mètre est terminée. Elle n’a plus sens alors que 15% des achats se font en ligne, que la gestion des stocks est optimisée et que les bâtiments doivent être plus sobres en termes de consommation d’énergie. Notre enjeu est de penser et d’anticiper la transformation et la réalité de ces zones commerciales à horizon des 60 prochaines années. »

 

Islam M.
Islam M.http://www.djalia-dz.com/fr
Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme et à l'immigration, et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications.
Actualités Similaires