- Advertisement -

Gouvernement de la République française: les écoles face à la pénurie des enseignants

Le gouvernement de la République française est confronté cette fois encore au problème de manque d’enseignants dans les établissements scolaires. Un pénurie qui date de plusieurs années et qui a été confirmée à l’occasion de la rentrée scolaire 2023/ 2024, effectuée le 5 septembre dernier. 

La France fait face depuis plusieurs années à un manque cruel d’enseignants. Le gouvernement de la République française semblait pourtant avoir enfin trouvé la parade pour résoudre ce problème. Le ministre de l’Education, Gabriel Attal a promi en tous cas à la veille de la rentrée 2023/ 2024, « un enseignant devant chaque élève ».

Finalement, cela ne s’est pas produit sur le terrain. Cette première semaine de la nouvelle année scolaire a été marquée par un important déficit en matière d’enseignants dans les établissements scolaires français, révèle une enquête du SNES-FSU, le principal syndicat d’enseignants dans les collèges et lycées.

Lire aussi: Vacances scolaires 2023-2024 : voici le nouveau calendrier, zone par zone

Gouvernement de la République française: « un enseignant devant chaque élève », dites- vous?

Cette enquête qui a touché 508 établissements du secondaire et réalisé entre les 1er et 8 septembre indique en effet qu’il manquerait au moins un professeur dans 48 % de ces lycées et collèges.

« Ces résultats confirment que le choc d’attractivité n’a pas eu lieu », a souligné a souligné la secrétaire générale du SNES-FSU, Sophie Vénétitay. Intervenant lundi 11 septembre sur Franceinfo, celle-ci a invité Gabriel Attal à rouvrir « le dossier des salaires pour lutter contre le manque d’attractivité de notre métier ».

LIRE AUSSI: Calendrier scolaire: les parents en colère pour cette raison !

Gouvernement de la République française: Créteil la région la plus touchée

Le gouvernement de la République française a pourtant annoncé la veille de la rentrée scolaire une revalorisation des salaires des enseignants pour tenter justement de mettre fin à la crise. Force est de constater que le métier n’attire toujours pas de main d’oeuvre.

Il y a lieu de noter que, selon toujours l’enquête du syndicat, Créteil a été la région la plus touchée par ce manque lors de cette rentrée. La même source indique également les maths et d’anglais restent la matières qui souffrent de l’insuffisance du nombre d’enseignants.

Islam M.
Islam M.http://www.djalia-dz.com/fr
Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme et à l'immigration, et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications.
Actualités Similaires