vendredi, juin 21, 2024
- Advertisement -

Hôtesse de l’air : voici les 7 erreur à éviter lors d’un voyage en avion (vidéo)

Une hôtesse de l’air partage son expérience dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux dans laquelle elle énumère les erreurs à éviter lors d’un voyage ne avion.

Que ce soit pour des vacances bien méritées ou pour un voyage d’affaires, prendre l’avion peut être une expérience excitante. Cependant, il est facile de commettre des erreurs qui peuvent compromettre notre confort, notre sécurité et même notre expérience globale de voyage. Pour éviter les tracas et maximiser le plaisir de votre voyage en avion, il est essentiel de connaître les erreurs courantes à éviter.

 

 

Éviter de dormir lors du décollage et de l’atterrissage

Éviter de dormir lors du décollage et de l’atterrissage

La première erreur que les voyageurs commettent durant un voyage en avion selon l’hôtesse de l’air est le fait de dormir lors des deux approches essentielles qui sont le décollage et l’atterrissage. Selon l’hôtesse, Il est donc essentiel de prêter une attention particulière aux phases de décollage et d’atterrissage.

L’une des erreurs les plus courantes à éviter est de succomber au sommeil pendant ces moments cruciaux. En effet, il est important de rester éveillé et attentif, car les agents de bord pourraient avoir besoin de votre coopération et de votre attention en cas de problème ou d’urgence.

Outre la nécessité d’être attentif, rester éveillé lors du décollage et de l’atterrissage présente des avantages pour votre propre confort et votre santé. L’un des aspects clés est la régulation de la pression dans vos oreilles. Pendant ces phases, les changements rapides d’altitude peuvent provoquer une sensation d’inconfort ou de pression dans les oreilles. En restant éveillé, vous serez en mesure de réguler la pression en effectuant des manœuvres simples, telles que la déglutition ou le bâillement

 

Il est vrai que le sommeil peut sembler attrayant pendant un vol, en particulier si vous êtes fatigué ou si le voyage est long. Cependant, il est essentiel de rester vigilant et conscient de votre environnement. Les membres de l’équipage sont formés pour réagir rapidement en cas d’urgence, et votre coopération et votre attention peuvent être cruciales pour assurer la sécurité de tous les passagers à bord.

 

Éviter de rester assis tout le temps

Éviter de rester assis tout le temps

Une erreur fréquente à éviter lors de vos voyages en avion selon l’hôtesse de l’air est de rester assis en position statique tout au long du vol. Bien que cela puisse sembler confortable et pratique, il est important de comprendre les effets néfastes que cela peut avoir sur votre circulation sanguine. En raison de la pression atmosphérique à l’intérieur de la cabine, la circulation sanguine peut ralentir, ce qui peut potentiellement entraîner la formation de caillots sanguins dans les membres, une condition connue sous le nom de thrombose veineuse profonde (TVP).

 

Pour éviter ces risques, l’hôtesse de l’air recommande de rester actif pendant le vol. Se lever et marcher dans les allées de l’avion peut favoriser une meilleure circulation sanguine. En bougeant régulièrement vos jambes et en faisant quelques exercices d’étirement, vous pouvez stimuler le flux sanguin vers vos membres inférieurs, réduisant ainsi les risques de formation de caillots.

 

Éviter de dormir s’il fait jour à l’arrivée

 

Une erreur courante à éviter lors de vos voyages en avion selon la même hôtesse de l’air  est de succomber au sommeil en arrivant à destination pendant la journée. Bien qu’il puisse être tentant de fermer les yeux et de se reposer après un long vol, il est important de comprendre les conséquences potentielles sur votre adaptation au nouveau fuseau horaire.

En ignorant délibérément les signaux de la lumière du jour en dormant, vous pouvez prolonger les effets du décalage horaire et retarder votre adaptation.

 

Pour favoriser une transition en douceur et une adaptation plus rapide, l’agente recommande de rester éveillé pendant la journée à l’arrivée. Exposez-vous à la lumière naturelle autant que possible, car cela aide à réinitialiser votre horloge interne en la synchronisant avec le nouvel environnement lumineux. La lumière du jour envoie des signaux à votre cerveau pour vous maintenir éveillé et alerte, facilitant ainsi l’adaptation au nouveau fuseau horaire.

 

Éviter de marcher pieds nus

Éviter de marcher pieds nus

Selon l’hôtesse de l’air, une autre erreur se répète assez souvent est le fait de se déchausser pour se sentir plus à l’aise et détendu. Cependant, il est important de comprendre les risques associés à marcher pieds nus à l’intérieur de l’avion. En effet, cette pratique est strictement interdite pour des raisons d’hygiène et de santé.

 

Selon les propos de l’hôtesse de l’air, la surface de l’avion peut être un véritable nid à saleté et à bactéries. Malgré les efforts des compagnies aériennes pour maintenir une propreté optimale, les allées, les sols et les toilettes de l’avion sont des zones à fort passage où les microbes peuvent se propager rapidement. En marchant pieds nus, vous exposez vos pieds à un environnement potentiellement contaminé, augmentant ainsi le risque d’infections fongiques, bactériennes ou virales.

 

l’agente de bord conseille donc de garder vos toujours chaussures  vos pieds. En gardant vos chaussures pendant toute la durée du vol, vous créez une barrière de protection entre vos pieds et la surface potentiellement contaminée de l’avion. Les chaussures agissent comme une première ligne de défense contre les bactéries et les saletés, minimisant ainsi les risques d’infections. De plus, les chaussures offrent un soutien et un confort supplémentaires pour vos pieds, ce qui est particulièrement important lors de voyages long-courriers.

 

 

Éviter de se goinfrer de nourriture

 

 

D’après les explications de l’hôtesse de l’air, Il est difficile de résister à la tentation de se laisser aller et de se goinfrer de nourriture lorsqu’on est en plein vol. Cependant, il est important de comprendre les effets que la pression atmosphérique peut avoir sur nos papilles gustatives et notre appétit. En étant conscient de ces facteurs, il est possible d’éviter cette erreur commune et de profiter d’un voyage plus agréable.

 

Lorsque vous êtes à bord d’un avion, la pression atmosphérique à l’intérieur de la cabine peut altérer votre perception des saveurs et des goûts. En raison de cette pression différente, vos papilles gustatives peuvent être moins sensibles, ce qui entraîne une diminution de la perception des saveurs des aliments. Par conséquent, vous pouvez ressentir une sensation de faim plus importante et être tenté de consommer davantage de nourriture pour compenser cette diminution de la sensation gustative. L’hôtesse de l’air recommande donc de ne pas d’éviter de se goinfrer durant votre en avion.

 

Ne pas boire suffisamment d’eau

Selon l’agente de bord, ne pas boire suffisamment d’eau pendant le vol peut avoir des conséquences néfastes sur votre santé et votre bien-être. Comprenez les effets de l’air sec à l’intérieur de l’avion et prenez des mesures pour vous hydrater régulièrement afin de prévenir la déshydratation et ses effets indésirables.

 

L’air à l’intérieur de la cabine d’un avion est souvent très sec en raison du système de ventilation et de climatisation utilisé pour maintenir un environnement confortable pour les passagers. Cependant, cette faible humidité peut entraîner une évaporation rapide de l’humidité présente dans votre corps, ce qui peut vous faire ressentir des symptômes de déshydratation.

L’hôtesse de l’air recommande donc de boire suffisamment d’eau. Vous pourrez également gardez une bouteille d’eau à portée de main et buvez régulièrement tout au long du vol.

 

 

 

Éviter de se retenir d’aller aux toilettes

 

L’autre erreur fréquemment commise, selon la même l’hôtesse de l’air est le fait de se retenir d’aller aux toilettes. Cette erreur peut avoir des conséquences néfastes sur votre confort et votre santé, en particulier lors de vols long-courriers. Selon elle, Le simple fait de se retenir peut entraîner divers problèmes, notamment des infections urinaires, des troubles de la digestion et une gêne générale.

 

De plus, lorsque vous voyagez, il est compréhensible que l’utilisation des toilettes à bord puisse être décourageante en raison de l’environnement confiné et de la perception de leur propreté. Toutefois, elle tient à rappeler qu’en négligeant vos besoins naturels et en vous retenant d’aller aux toilettes, vous risquez de gâcher vos vacances en souffrant de problèmes de santé inutiles.

Il est donc préférable de privilégier votre confort et votre bien-être en utilisant les toilettes à bord chaque fois que vous en ressentez le besoin. En cas de vol long-courrier, où les heures passées à bord peuvent être considérables, il est encore plus important d’accorder une attention particulière à votre hygiène personnelle.

 

La vidéo :

Ahcen Hcn
Ahcen Hcn
Par Ahcen Hacn journaliste tabloïd et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications. Il possède une expérience significative dans les visas et Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme, voyages et à l'immigration
Actualités Similaires