jeudi, juillet 18, 2024
- Advertisement -

Importation de voitures de moins de 3 ans : bonne nouvelle, une interdiction vient d’être levée

Une bonne nouvelle vient d’être annoncée concernant l’importation de voitures de moins de 3 ans d’occasion et neuves en Algérie, c’est la levée de l’interdiction d’importer des pièces détachées. Le marché Algérien connait une pénurie de pièce de rechange sans précédente.

Importation de voitures de moins de 3 ans
Importation de voitures de moins de 3 ans

Lire aussi:Voyages d’été en voiture : l’entreprise met en garde et publie une déclaration importante

Alger-Moscou: signature d’un mémorandum de coopération et de partenariat  

Importation de voitures de moins de 3 ans : la levée de l’interdiction d’importer des pièces détachées

Parallèlement à la décision concernant l’importation de voitures de moins de 3 ans et de revenir à l’ouverture des usines de fabrication, à travers la marque Italienne « Fiat » et bientôt « Renault Algérie », l’interdiction a été levée sur l’importation des pièces détachées qui connaissent une pénurie sans précédent sur le marché national, comme les concessionnaires ont déjà commencé à s’inscrire via la plateforme numérique de l’ANPCE (Agence Nationale de Promotion du Commerce Extérieur), Certains d’entre eux ont déjà obtenu l’agrément et entamé les procédures d’importation, comme l’ont confirmée les concessionnaires dans le domaine des pièces détachées et équipements automobiles.

Nabil Bey Boumzraq, directeur général de l’agence « Promo Salon », a confirmé que l’organisation de la seizième (16e) éditions du salon de l’équipement automobile « Equip Auto » s’est accompagnée cette année 2023 du retour de l’importation de voitures de moins de 3 ans et neufs, et les préparatifs pour l’ouverture prochaine des usines de véhicules en Algérie, selon les déclarations faites par des responsables du ministère de l’Industrie.

Importation de voitures de moins de 3 ans : le secteur d’automobile en Algérie se redresse

Il s’attendait à ce que le secteur d’automobile en Algérie se redresse au cours de la prochaine phase et à une baisse significative des prix, notamment ce qui concerne les prix des pièces détachées et de l’équipement automobile, qui avaient connu une augmentation sans précédent dans les années précédentes.

Nabil Bey Boumzraq, directeur général de l’agence « Promo Salon », a indiqué, lors d’une conférence de presse organisée le lundi 13 mars au Palais des Expositions, lors de l’ouverture du salon « Equip Auto », qui se prolongera jusqu’au dimanche 19 mars, que la stagnation que connaît le marché Algérien depuis cinq (5) ans commence à se rétablir.

soulignant que la manifestation organisée aujourd’hui voit la participation de 200 exposants de dix pays. 70 % des concessionnaires sont des internationaux et 25 % sont des participants locaux (producteurs des batteries de voiture, les fabricants d’applications électroniques, des plastiques et autres produits qui entrent dans la fabrication des voitures). Nabil Bey Boumzraq  invite tous les professionnels de l’automobile qui ont quitté le secteur, à revenir aujourd’hui en disant : « Nous avons besoin de vous ».

Importation des pièces détachées 
Importation des pièces détachées

Lire aussi:

FIAT Peugeot JAC et Citroën : plus de 50.000 voitures neuves vont envahir le marché Algérien

Marché automobile: les prix chutent sur le marché algérien

L’euro au Square : le taux de change de 100 € poursuit sa flambée face au dinar algérien

 

Importation des pièces détachées : 10 constructeurs russes prennent le pouls du marché automobile algérien,

Nabil Bey Boumzraq a révélé dans le même contexte que le Ministère de l’Industrie Algérienne ainsi que le Conseil pour la Relance Economique accompagne ce salon on donnant leurs soutiens.

Une réunion est prévue pour ce mardi 14 mars avec dix (10) investisseurs industriels russes venus en Algérie afin d’inspecter le marché des pièces détachées et l’équipement des véhicules. Il a également confirmé que tous les visiteurs de ce salon se verront remettre le contenu de la nouvelle loi sur les investissements, qui garantit un certain nombre d’avantages aux étrangers qui souhaitent investir dans le marché national.

De son côté, Muhammad Sayad, propriétaire du « Siyad Complex », a confirmé que le marché Algérien des pièces de rechange et des équipements automobiles a connu une baisse importante des stocks au cours de ces dernières années en raison de la suspension des importations dans toutes ses formes.

Toujours dans ce contexte, Saeed Mansour, patron du Club économique algérien et négociateur dans le secteur des pièces détachées, a déclaré à « Al-Shorouk » que les décisions du président de la République Algérienne Abdelmadjid Tebboune concernant la levée de l’interdiction sur les importations des voitures de moins de 3 ans et neufs ainsi que le retour de la fabrication nationale joueront un rôle très important dans le retour à la stabilité du marché automobile.

Soulignant que les prix des voitures vont connaitre une baisse significative dans les prochains jours, et de même pour les pièces détachées. Ces décisions joueront aussi un rôle très important dans la réduction du nombre d’accidents de la circulation, et va permettre de recruter de la main-d’œuvre, pour la relance de l’investissement en Algérie.

pièces détachées
pièces détachées

Lire aussi: Chèque carburant : les 5 conditions pour toucher l’aide de 100 euros

Importation des pièces détachées : résoudre le problème de 7 millions de voitures en Algérie

Le patron du Club économique algérien, Saeed Mansour a révélé que le levé de l’interdiction d’importation de pièces détachées, coïncide avec le retour de l’importation de voitures neuve et moins de 3 ans.

Beaucoup de concessionnaires sont enregistrés sur la plate-forme électronique de l’Algix (Agence nationale pour la promotion du commerce extérieur), et certains d’entre eux ont déjà obtenu des licences d’autorisation d’importation, ce qui va surement résoudre le problème de sept (7) millions de véhicules en Algérie, y compris les voitures qui ont dépassé vingt (20) ans à trente (30) ans de la mise en service. Le patron du Club économique algérien a déclaré que les agents agréés sont tenus à fournir des pièces de rechange pour les véhicules neufs importés pendant une durée de cinq (5) ans, dans le cadre du programme de garantie.

 

Mohammed Muhammed
Mohammed Muhammed
Par Mohammed Loul Rédacteur web expérimenté, il rédige notamment des articles sur l'actualité des aides et les primes en France
Actualités Similaires