vendredi, juin 21, 2024
- Advertisement -

Impôts en 2023 : que risquez-vous si vous faites votre déclaration trop tard ?

Impôts en 2023, cela fait déjà plusieurs jours depuis le 13 avril que les contribuables Français sont appelés à faire leur déclaration d’impôt pour cette année en ligne sur le site du gouvernement Français. Il faut savoir qu’il y a un délai qu’il faut respecter. La question qui se pose c’est que risquez-vous si vous faites votre déclaration trop tard ?

Impôts 2023 en France
Impôts 2023 en France

Smic et la prime de 228 € de la CAF : voici les critères à respecter

Impôts en 2023 : la déclaration d’impôt en France est une obligation

Il faut savoir qu’en France, déclarer ses impôts est une obligation. Chaque année, les contribuables Français sont donc dans l’obligation de passer par là. Il leur suffit donc juste de se connecter à leur espace et de valider leurs informations pré-remplies.

La DGFiP (Direction générale des Finances Publiques) a mis un formulaire en ligne de la déclaration d’impôt pour cette année 2023. Si ce formulaire se voit pré-remplie, mais vous devrez néanmoins le compléter, le vérifier et corriger les informations.

Afin de vous aider dans cette démarche qui peut s’avérer être très difficile pour quelques contribuables, vous pouvez consulter la brochure pratique 2023, qui est publiée chaque année, sur le site internet de l’administration fiscale. Vous pouvez également prendre contact avec un conseiller par téléphone.

Une fois votre déclaration est renvoyée au fisc, elle vous permettra donc de déterminer si vous êtes redevable ou non d’un solde d’impôt supplémentaire. Si vous êtes redevable vous devrez donc vous en acquitter au mois de septembre prochain (2023).

Si votre situation a changé, vous devez également l’indiquer afin d’éviter de payer des sommes supplémentaires. Il faut savoir qu’il est également possible pour vous de bénéficier de réduction d’impôt.

Pour cela, vous devrez alors remplir une fiche et expliquer que votre situation a changé. Soyez donc très prudents, parce que de nombreux faux sites internet pullulent sur la Toile. Afin d’éviter de tomber dans le panneau, vous devez vous rendre sur le site internet qui est mentionné par le cadenas vert.

Déclaration d’impôt sur les revenus
Déclaration d’impôt sur les revenus

Impôts en 2023 : le barème de l’impôt a changé cette année

Pour cette année 2023, le barème de l’impôt a fait l’objet d’une revalorisation à la baisse. En effet, le barème progressif de l’impôt sur le revenu se voit revalorisé donc de 5,4%.

Cette décision est intervenue en début de cette année, afin de donner suite à l’inflation qui grimpe toujours et qui touche tous les secteurs. Le gouvernement Français va donc aider les foyers les plus modestes.

Pour ce faire, les foyers qui ont les revenus les plus faibles ne devraient pas donc payer d’impôts cette année. Même son de cloche donc pour les contribuables dont leurs revenus ont augmenté moins vite que l’inflation en année 2022. Ces derniers devraient donc voir leurs impôts baisser en cette année 2023.

Par contre, si vous faites de retard à remplir votre déclaration d’impôt 2023, il faut savoir que des sanctions s’appliquent. Et elles peuvent donc vous coûter très cher.

Impôts en 2023 : il faut remplir votre déclaration d’impôt à temps

Cela fait donc plusieurs jours maintenant que vous avez la possibilité de faire votre déclaration de revenus sur le site internet des impôts. Et si vous ne respectez pas la date limite, vous risquez donc d’avoir de mauvaises surprises.

En effet, il faut savoir comme chaque année, vous avez entre six (6) et huit (8) semaines afin de réaliser la déclaration de vos revenus. Cela dépend alors de votre lieu de résidence.

Pour un exemple, si vous habitez entre le département numéro 1 et 19, vous avez donc jusqu’au 25 mai prochain. Par contre, si vous résidez entre le département numéro 55 et l’Outre-Mer, vous avez donc jusqu’au 8 juin prochain.

Inflation en France
Inflation en France

Pour cette année 2023, la date limite pour les déclarations en papier se voit fixée au 22 mai prochain. Le mieux à faire donc est de remplir votre fiche d’impôts très rapidement.

En cas de retard, vous risquez alors d’avoir une note salée, parce que vous allez payer les jours de manquement supplémentaires. « Il y a donc deux cas de figure qui se présente. Soit, vous êtes de bonne foi, et ce en raison d’un oubli, d’une erreur, d’une maladie… et le fisc se montrera donc conciliant, soit vous êtes de mauvaise foi et le défaut donc de déclaration peut alors vous coûter cher. », a fait savoir la présidente de l’Ordre des experts-comptables à Paris.

Dans ce cas votre impôt pourra donc être majoré de :

  • Dix (10) % en absence de mise en demeure.
  • De vingt (20) % si votre déclaration est effectuée dans les trente jours (un mois) après la mise en demeure.
  • De 40% au-delà. La prudence est de mise.
Mohammed Muhammed
Mohammed Muhammed
Par Mohammed Loul Rédacteur web expérimenté, il rédige notamment des articles sur l'actualité des aides et les primes en France
Actualités Similaires