jeudi, juin 20, 2024
- Advertisement -

Impôts pour l’année 2023 : le montant qu’il faut percevoir afin de ne pas payer d’impôts

Pour être exonéré d’impôts pour l’année 2023, vous ne devez pas dépasser le plafond des revenus. Alors qu’il est revenu maximum à ne dépasser afin de ne pas payer d’impôts ?
En 2023, les personnes physiques dont le revenu net imposable personnel est inférieur à 16 372 euros n’auront à payer d’impôts.
Pour les couples sans enfants, c’est-à-dire 2 parts de foyers imposables, le revenu net imposable doit être inférieur à 30 558 € pour qu’ils n’auront pas à payer d’impôts.
Le seuil de non-imposition varie selon le quotient ménage. C’est-à-dire qu’il est calculé en fonction du nombre de personnes qui composent le contribuable. Par exemple: Les célibataires avec un enfant (1,5 part fiscale) sont exonérés d’impôt s’ils déclarent un revenu net imposable inférieur à 21 760 € pour l’année 2022.

Montant du revenu net imposable en dessous duquel vous n’aurez pas à payer d’impôts pour l’année 2023

 

Ainsi, les contribuables en dessous de ces seuils seront exonérés d’impôt sur le revenu en 2023.

En dessous de ces seuils, les contribuables feront donc l’objet d’une exonération d’impôts sur le revenu 2023

En deçà de ces seuils imposables, les contribuables sont exonérés d’impôt après application d’abattements forfaitaires pour faibles revenus.
Ces plafonds non imposables ne tiennent pas compte de l’abattement fiscal (61 €), en dessous duquel aucune taxe n’est prélevée.

Lire aussi : Pension de retraite: voici le calcul du taux des augmentations

Experts économiques: pourquoi l’euro se maintiendra encore très haut

Impôts pour l’année 2023 : Comment calculer le taux d’imposition en 2023 ?

Comment calculer le taux d’imposition en 2023 ?

Ce pourcentage est utilisé pour calculer les impôts. Il est donc progressif et comporte plusieurs tranches de revenus. Elles correspondent donc chacune à un taux d’imposition différent, allant ainsi de 0% à 45%.

Pour appliquer des tranches d’imposition au revenu imposable, il faudra tenir compte du quotient familial : division du revenu imposable en un certain nombre de parts.
Ainsi, le nombre de parts dépend de la situation du contribuable (célibataire, marié, etc.) et de ses ayants droit. C’est-à-dire que le nombre d’actions dépend de la situation de la personne. D’où le nombre de personnes dans votre foyer fiscal.
Il s’agit donc de la tranche d’imposition calculée en fonction du quotient familial.
Pas d’imposition pour les quotients de ménage inférieurs à 10 777 euros.
Quotient familial entre 10 778 euros et 27 478 euros : une taxe de 11 % s’appliquera alors.
30% d’imposition, pour les quotients ménage compris entre 27 479 € et 78 570 €.
Impôt de 41 % pour un quotient familial entre 78 571 euros et 168 994 euros.
Et 45 % d’imposition pour les quotients ménages supérieurs à 168 994 euros.
Ahcen Hcn
Ahcen Hcn
Par Ahcen Hacn journaliste tabloïd et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications. Il possède une expérience significative dans les visas et Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme, voyages et à l'immigration
Actualités Similaires