web analytics
- Advertisement -
ActualitéInflation en France: Vers des factures de gaz moins salées

Inflation en France: Vers des factures de gaz moins salées

Bonne nouvelle pour les français en ces temps d’inflation en France qui a atteint des pics vertigineux. Les factures de gaz vont être moins salées à la faveur de l’entrée en vigueur de la nouvelle offre d’Engie, fournisseur historique en la matière dans le pays. 

La nouvelle offre entre en application à partir du 1er juillet prochain pourra aider un tant soit peu mes familles à maintenir le coup en ces temps d’inflation en France. Il s’agit du tarif passerelle qui prendra la place des traditionnels tarifs réglementés de vente du gaz (TRVG).

Les 2,3 millions de clients de l’entreprise qui bénéficient toujours de cette tarification basculeront automatiquement à la nouvelle offre dès le 30 juin à minuit.

 

Inflation en France: une nouvelle tarification de gaz à partir de juillet

Bien entendus, ces derniers ont le choix de changer de fournisseur et de changer de contrat. Tout porte à dire cependant que la plus part d’entre eux opteront pour l’offre passerelle étant donné que celle-ci propose des prix réduits. Du moins pour le mois de juillet, selon ce qu’a été révélé la même société qui souligne que les tarifs change d’un mois à un autre.

Selon la directrice du marché grand public chez Engie, Céline Regnault,  «par rapport aux prix indicatifs qui avaient été rendus publics en avril, les tarifs baissent 10 à 20% reflétant le recul des prix de gros du gaz». Celle-ci a affirmé toutefois que «le prix de l’abonnement globalement est inchangé et le prix kilowattheure (kWh) dépend lui de la commune et du niveau de consommation».

Inflation en France: ce qui va changer concrètement concernant les factures du gaz

Concrètement a partir du 1er juillet donc, le prix du gaz en France sera de 0,10818 euro TTC pour les petits ménages consommant jusqu’à 3 999 kilowattheures (KWh) par an, et entre 0,08248 et 0,08620 pour ceux dont les besoins sont supérieurs.

Selon une simulation effectué par Engie, un habitant résidant à Douai dans une maison de 100 m2 et consommant 14 000 kWh pour se chauffer et se doucher devrait payer 1 406 euros par an, soit une baisse de 19% par rapport aux estimations d’avril. Cette baisse est estimée à 15% pour un Parisien en appartement consommant 3 000 Kwh en cuisson et eau chaude.

Islam M.
Islam M.http://www.djalia-dz.com/fr
Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme et à l'immigration, et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications.
RELATED ARTICLES
- Advertisment -

Most Popular

- Advertisement -