web analytics
- Advertisement -
ActualitéInflation: "Il faut arrêter de vendre du rêve aux Français"

Inflation: « Il faut arrêter de vendre du rêve aux Français »

Douche froide pour les Français. L’inflation continuera à grimper durant les mois à venir, selon un expert en la matière. Michel Biero, directeur exécutif achats et marketing de Lidl, a affirmé ce mercredi 26 juillet que les prix des produits à large consommation ne vont pas baisser. 

Lueur d’espoir éteinte? Il y a quelques jours, la ministre déléguée au Commerce et aux PME Olivia Grégoire, a annoncé plutôt de bonnes nouvelles pour les français concernant l’inflation.

Avec la baisse des prix des matières premières, « nous avons demandé avec Bruno Le Maire aux 75 plus gros industriels de baisser leurs prix rapidement », avait t-elle indiqué sur Sud Radio. Affirmant que 39 industriels avaient accepté de « faire un effort » sur certains produits.

Inflation: les prévisions rassurantes du gouvernement

Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a assuré de son coté que « nous sommes sur la bonne voie et notre objectif reste de casser la spirale inflationniste sur les prix alimentaires à l’automne ».

Il avait souligné que « après les distributeurs », qui s’étaient engagés dans une offre commerciale nommée « trimestre anti-inflation », « les industriels ont respecté leurs engagements », rappelle le site Actu et Eco.

Inflation: le directeur de Lidl est catégorique « Il n’y aura « pas de baisse significative »

Ce mercredi 26 juillet, le directeur exécutif achats et marketing de Lidl est venu contredire ces prévisions. Intervenant sur RTL, Michel Biero a été catégorique sur le sujet. Il n’y aura « pas de baisse significative », a t-il en effet lancé.

« Il faut arrêter de vendre du rêve aux Français : on ne retrouvera pas les prix d’avant crise. Les salaires ont augmenté chez tout le monde, il y a des choses qui ne reviendront pas », a t-il ajouté.

« On est quasiment au mois d’août, il ne se passe rien »

Et d’expliquer « le gouvernement a essayé d’inciter les grandes multinationales à revenir autour de la table des négociations. Aujourd’hui, on est quasiment au mois d’août, il ne se passe rien. Un seul fournisseur sur 75 nous a accordé une baisse de 3%. On parle de quelques centimes, c’est rien du tout ! ».

Le directeur exécutif achats et marketing de Lidl a fait savoir que « pour l’instant il ne se passe pas grand chose au niveau des négociations’. Il a souligné par ailleurs que « chez Lidl, j’ai baissé plus de 1.000 références depuis le mois d’avril, je vais continuer à en baisser dans les semaines qui viennent, mais c’est sur mes deniers, c’est sur notre marge ».

Islam M.
Islam M.http://www.djalia-dz.com/fr
Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme et à l'immigration, et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications.
RELATED ARTICLES
- Advertisment -

Most Popular

- Advertisement -