jeudi, juin 20, 2024
- Advertisement -

Inflation : Le mea culpa d’Eni et Engie au sujet des factures salées de l’électricité

En ces temps d’inflation galopante, toute dépense supplémentaire peut se faire sentir par les ménages français. On peut aisément imaginer le désarroi des familles ayant reçu des factures salées de la consommation de l’électricité.

Les ménages français ont eu droit à des notes salées concernant la consommation de l’électricité. Un client a affirmé à titre d’exemple avoir reçu une facture à près de 4 597 euros. Un autre, propriétaire de deux logements au Mans (Sarthe), s’était vu réclamé  près de 9 000 euros, a rapporté Le Parisien.

Ils sont en fait nombreux à avoir été choqués par ces factures. Confrontés déjà aux multitudes autres affres de l’inflation, ces derniers ne sont pas restés les mains liées. Bien au contraire, ils sont montés au créneau pour crier au scandale et réclamer réparation. Pour ce faire, certains sont allés jusqu’à créer un groupe Facebook.

Inflation: factures salées de l’électricité, le ministre de la Transition énergétique prend les choses en main

Le moins que l’on puisse dire, c’est que leurs actions n’ont pas été vaines. Elles ont eu pour effet immédiat d’alerter le ministre de la Transition énergétique qui a ensuite prit les choses en main.

Celui-ci a convoqué en effet les deux entreprise en charge de la distribution de l’énergie électrique en France. il s’agit de l’Eni et Engie dont les responsables ont été reçus mercredi par la ministre Agnès Pannier-Runacher pour des explications.

Inflation: « Les dirigeants d’ENI ont reconnu des envois d’échéanciers erronés »

Lors de la réunion les deux fournisseurs ont reconnu leur erreurs, indique le cabinet de ministre de la Transition énergétique. « Les dirigeants d’ENI ont reconnu des envois d’échéanciers erronés de facture à certains de leurs clients ayant renouvelé leurs contrats au second semestre 2022, notamment car ils ne reprenaient pas intégralement les mesures de protection gouvernementales », a affirmé le cabinet.

Selon la même source, les dirigeants de l’entreprise « se sont engagés à mettre en œuvre des mesures correctrices garantissant que leurs clients se voient bien facturer le prix du bouclier énergétique sur l’année 2023. Environ 100 000 clients devraient être concernés par cette rectification. »

Inflation: ce qu’a été demandé à l’Engie

Concernant l’Engie, le cabinet de la ministre souligne qu l’entreprise « n’a pas identifié de défaut de respect de la réglementation à ce stade ».

Soulignant cependant qu’il lui a été demandé « de traiter au cas par cas les clients recevant des régularisations importantes afin de trouver les meilleures solutions ».

Islam M.
Islam M.http://www.djalia-dz.com/fr
Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme et à l'immigration, et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications.
Actualités Similaires