lundi, juin 17, 2024
- Advertisement -

La prime de rentrée scolaire 2023 : date de versement, conditions et montant

La prime de rentrée scolaire 2023 ou bien l’allocation de rentrée scolaire qui est une aide précieuse pour les parents qui ont besoin d’équiper leurs enfants. Elle est versée par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) ou la Mutualité Sociale Agricole (MSA) en fonction de l’âge de votre enfant. La date de versement de cette allocation peut varier selon votre département.

Livres, cahiers, stylos, vêtements de sport, cartables… toutes ces fournitures peuvent peser lourd dans le budget des parents. Pour aider les foyers à faire face à ces dépenses, la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) propose une allocation de rentrée scolaire. Mais quand, et qu’elle est son montant et comment bénéficier de cette allocation ?

La prime de rentrée scolaire 2023
La prime de rentrée scolaire 2023

Lire aussi: Prime exceptionnelle de la CAF : êtes-vous éligible à la prime de 420 €

Chèque alimentaire : en quoi consisterait cette subvention, annoncée puis repoussée et bientôt expérimentée ?

La prime de rentrée scolaire 2023 : les conditions pour bénéficier de l’allocation de rentrée scolaire

Appelée aussi allocation de rentrée scolaire, cette prime est destinée aux familles dont les enfants âgés de six (6) à dix-huit (18) ans sont inscrits dans une école ou un établissement d’enseignement secondaire.

Selon les cas, les versements de cette allocation peuvent être effectués par la Caisse d’Allocations Familiales ou la Mutualité Sociale Agricole. Cela dépend du régime auquel le foyer est affilié. Par ailleurs, elle est versée sous conditions de ressources. Donc, il existe des plafonds qu’il ne faut pas dépasser pour en bénéficier.

  • Si vous avez un seul enfant à votre charge, votre revenu annuel ne doit pas dépasser les 25 775 euros par an.
  • Si vous avez deux enfants à votre charge, votre revenu annuel ne doit pas dépasser les 31 723 euros par an.
  • Si vous avez trois enfants à votre charge, le plafond de revenu passe à 37 671 euros par an.
  • Pour un foyer avec 4 enfants à charge, il atteint 43 619 euros par an.

Toutefois, si vous dépassez ces plafonds, vous pouvez demander une aide à la Caisse d’Allocations Familiales. Vous bénéficierez donc d’une allocation de rentrée scolaire légèrement inférieure.

En principe, vous n’avez aucune démarche à effectuer pour l’obtention de cette aide. Néanmoins, vous devez avoir déclaré votre situation familiale auprès des services de la Caisse d’Allocations Familiales ou de la Mutualité Sociale Agricole. Il s’agit notamment de :

  • Votre situation de famille (un célibataire, marié, concubin, etc.)
  • Le nombre d’enfants à votre charge et leur date de naissance.
  • Les ressources de votre ménage pour les 12 derniers mois.

Il est préférable de mettre à jour ces informations avant l’été de cette année 2023, pour ne pas retarder le traitement de votre dossier.

CAF (Caisse d'Allocations Familiales)
CAF (Caisse d’Allocations Familiales)

Lire aussi: La prime d’inflation : êtes-vous éligible à cette prime ?

La prime de rentrée scolaire 2023 : la date à laquelle vous recevrez cette allocation

Afin d’être utile aux parents, cette allocation est versée au mois d’août. Les familles ont ainsi le temps de faire tous les achats nécessaires avant que leurs enfants ne retournent à l’école.

Chaque enfant de plus de six (6) ans et de moins de dix-huit (18) ans a droit à cette prime. Toutefois, le montant peut varier en fonction de l’âge de l’enfant.

  • Un élève âgé de six (6) à dix (10) ans peut compter sur 392,05 euros.
  • Un élève de l’enseignement secondaire âgé de onze (11) à quatorze (14) ans aura droit à 413,69 euros.
  • Un adolescent âgé de quinze (15) à dix-huit (18) ans peut prétendre à 428,02 euros d’allocation de rentrée scolaire.

Ensuite, sachez que cette prime a été augmentée de 4 % l’année précédente (2022) compte tenu de l’inflation survenue l’année dernière. Mais il n’est pas certain que cela suffise, les prix augmentent toujours.

Enfin, il ne faut pas oublier pas que la Caisse d’Allocations Familiales  recalcule chaque année vos droits à cette allocation. Donc, si vos revenus de l’année n-2 (pour cette année les revenus de 2021) ont fortement augmenté, il se peut que vous n’y ayez plus droit.

Primes
Primes

Lire aussi: Aide sociale de la CAF 2023 : une mauvaise nouvelle pour les allocataires  

Mohammed Muhammed
Mohammed Muhammed
Par Mohammed Loul Rédacteur web expérimenté, il rédige notamment des articles sur l'actualité des aides et les primes en France
Actualités Similaires