jeudi, juin 20, 2024
- Advertisement -

La prime d’inflation en 2023 : qui sont les personnes éligibles à cette prime ?

La prime d’inflation en 2023, il faut savoir que cette prime est mise en place par l’ex-premier ministre Français Jean Castex en année 2021. Cette aide a pour but essentiel donc de lutter contre l’inflation qui enregistre des records en France et de faire face à la hausse des prix des produits énergie que connaît le pays. Elle était destinée à tous les employés qui touchent moins de 2 000 euros net par mois, mais également aux étudiants, aux retraités et aux individus qui sont sans emploi et qui remplissent cette condition.

La prime d'inflation en 2923
La prime d’inflation en 2923

Il faut savoir que cette prime a été versée à environ 38 millions d’individus en France. Le montant de cette aide n’était pas variable, il est de 100 euros par individu, elle est exonérée de cotisations sociales. Cette aide exceptionnelle a été versée qu’une seule fois durant l’année précédente (2022).

La prime d’inflation en 2023 : qui a le droit à cette prime cette année ?

En fonction de plusieurs critères, les individus qui touchent moins de 2 000 euros net par mois ont bénéficié de cette aide en année 2021 et l’année précédente (2022).

Il faut rappeler qu’un décret fixant les modalités d’attribution de cette prime exceptionnelle a été publié le 12 décembre de l’année 2021 dans le Journal officiel. Pour faire face à l’augmentation de  prix des produits énergétiques et les carburants, l’État Français a en effet instauré cette aide qui est d’un montant de 100 euros afin d’aider les ménages Français les plus modestes pour maintenir leur niveau de revenu.

Lire aussi: Pôle emploi en France, les travailleurs saisonniers dans le secteur de l’agriculture et de l’hôtellerie-restauration sont les métiers les plus convoités en France

La loi de retraite en France : les changements effectués

La prime d’inflation est donc une aide financière qui est exceptionnelle, elle est versée à environ 38 millions Français. De nombreux employés, les travailleurs indépendants, les retraités, les bénéficiaires du RSA (Revenu de Solidarité Active) ou d’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) et d’autres qui touchent moins de 2 000 euros net par mois pouvaient donc y prétendre. Cette prime a été versée automatiquement à partir du 13 décembre de l’année 2021 et jusqu’au 28 février de l’année 2022.

CAF (La Caisse d’Allocations Familiales)
CAF (La Caisse d’Allocations Familiales)

Lire aussi: Voyage en bateau : voici le programme et les prix des traversées Espagne-Algérie pendant l’été 2023

Visa 2023 : des facilitations accordées aux Algériens

La prime d’inflation en 2023 : les critères d’éligibilité à cette précieuse aide

La prime inflation concerne donc tous les individus qui sont âgés de seize (16) ans révolus, résidant sur le territoire Français et qui ont reçu durant la période du premier janvier 2021 au 31 octobre de l’année 2021 des revenus inférieurs à 26 000 euros bruts.

Les individus qui y avaient donc droit à cette prime étaient :

  • Les salariés quel que soit le type de contrat, en Contrat de travail à durée Indéterminée (CDI) ou en Contrat de Travail à durée Déterminée (CDD) long ou court.
  • Les intérimaires.
  • Les salariés de particuliers employeurs.
  • Les travailleurs frontaliers qui résident en France.
  • Les agents publics.
  • Les travailleurs indépendants.
  • Les artistes et auteurs.
  • Les demandeurs d’emploi.
  • Les stagiaires de la formation professionnelle.
  • Les individus en situation de handicap et d’invalidité.
  • Les bénéficiaires des prestations et aides sociales et de minima sociaux.
  • Les retraités.
Inflation en France
Inflation en France

La prime d’inflation en 2023 : certains jeunes Français sont également concernés par cette aide

Par ailleurs, cette prime d’inflation concernait également les jeunes, même s’ils n’avaient pas encore exercé un travail. L’aide a donc été versé aux jeunes âgés de plus de seize (16) ans et se trouvant dans l’une de ces situations suivantes :

  • Les étudiants boursiers.
  • Les étudiants non boursiers sans activité.
  • Les étudiants bénéficiaires d’une aide au logement.
  • Les jeunes à la recherche d’un travail, accompagnés ou inscrit dans un parcours vers l’emploi, que ce soit dans le service public de l’emploi ou dans un établissement pour l’insertion dans l’emploi (EPIDE).
  • Les jeunes en service civique.

Lire aussi : Le ministre français de l’Economie critique les aides sociales envoyées en Algérie

Cette aide est donc un dispositif exceptionnel, et sa reconduite pour cette nouvelle année 2023 n’est pas assurée. Le gouvernement francais a par ailleurs mis en place d’autres dispositifs afin d’aider les citoyens Français à faire face à cette inflation qui touche tous les secteurs et les domaines en France, et à la hausse de prix des produits énergétiques.

La prime d’inflation en 2023 : qui a le droit aux 330 euros de la Caisse d’Allocations Familiales ?

En cette période très difficile où l’argent se fait très rare sur les comptes, il est très important de bénéficier d’aide et primes de l’État. En effet, il existe plusieurs prestations et aides sociales qui sont mises en place par le gouvernement Français et qui ne sont pas encaissées par les Français.

Savez-vous qu’il existe une aide qui est versée par la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) qui est d’un montant de 330 euros qui vise à accompagner les personnes qui n’ont pas de revenus nécessaires afin de subvenir à leurs besoins quotidiens. Cette aide est destinée :

  • Aux individus qui sont âgés de 25 ans et plus.
  • Aux individus qui vivent en France.

Les individus de moins de 25 ans peuvent aussi  bénéficier de cette aide s’ils justifient d’au moins un (1) an d’expérience professionnelle.

 

Actualités Similaires