vendredi, juin 21, 2024
- Advertisement -

Le montant de l’AAH versée par la CAF en 2023 

Beaucoup de gens s’interrogent sur le montant de l’AAH versée par la CAF en 2023, ce qu’il faut savoir c’est qu’à partir du premier octobre de cette année 2023, l’Allocation adulte handicapé sera déconjugalisée, c’est ce qu’à annoncé Elisabeth Borne en juillet dernier (2022). Cette allocation (AAH) dépend de votre situation familiale et professionnelle et de vos revenus. Son montant pour cette année a été réévalué.

Si une personne souffrez d’un handicap et elle satisfait un certain nombre de critères et les conditions elle peut donc bénéficier de l’AAH (Allocation pour Adultes Handicapés). Celle-ci a pour but de garantir un revenu minimum. Le montant de cette aide dépend de votre situation familiale et professionnelle et de vos ressources.

CAF (Caisse d'Allocations Familiales)
CAF (Caisse d’Allocations Familiales)

Définition de l’Allocation pour Adultes Handicapés (AAH)

Cette allocation existe depuis l’année 1975 c’est l’ex-COTOREP (Les Commissions techniques d’orientation et de reclassement professionnel), qui ont été instaurées dans chaque département en France par une loi du 30 juin 1975. Leur compétence s’étend aux personnes en situation de handicap.

L’AAH (Allocation aux Adultes Handicapés) est une aide financière que la CAF (Caisse d’allocations familiales) ou la MSA (Mutualité sociale agricole) verse aux individus qui présentent un handicap, elle leur permet de disposer d’un revenu minimum, mais sous certaines conditions.

L’Allocation aux Adultes Handicapés est accordée sur la base d’une décision de la CDAPH (Commission des droits et de l’autonomie) de la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées).

AAH
AAH

La déconjugaison de l’AAH (Allocation aux Adultes Handicapés)

Selon l’annonce d’Elisabeth Borne, Premier ministre, en juillet de l’année 2022 et le décret qui est publié au Journal officiel le 28 décembre 2022, l’Allocation aux Adultes Handicapés sera déconjuguée à compter du premier octobre de cette année 2023.

La déconjugalisation de l’AAH (Allocation aux Adultes Handicapés) signifie donc que les revenus du conjoint d’un adulte handicapé ne seront plus pris en compte dans le calcul de cette allocation. Donc, à partir du premier octobre de cette année 2023, le montant de cette aide sera calculé sur la base des seules ressources de l’individu handicapé.

Jusqu’à présent, l’Allocation aux Adultes Handicapés était calculée en cumulant les revenus des deux (2) membres du couple. Cela pouvait entraîner une perte de revenus. Sans compter la dépendance financière vis-à-vis du conjoint pour les individus en situation de handicap. Plus de 1,22 million d’individus bénéficiaient de cette aide en fin 2019, dont environ 270 000 vivants en couple.

MSA : mutualité sociale agricole
MSA : mutualité sociale agricole

Lire aussi: Allocation de solidarité aux personnes âgées : tout ce qu’il faut savoir

Regroupement familial France : les changements à venir ?

Qui peut bénéficier de l’AAH (Allocation aux Adultes Handicapés) ?

Vous pouvez bénéficier de l’Allocation aux Adultes Handicapés  sous certaines conditions :

  • Il faut avoir un taux d’incapacité égal ou supérieur à 80 %.
  • Le taux d’incapacité doit être compris entre 50% et moins de 80%, avec une limitation substantielle et durable de l’accès au travail reconnu par la Commission des droits et de l’autonomie.

C’est la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées qui va déterminer le taux d’incapacité selon un barème évaluant les difficultés et les incapacités des individus handicapés. Ça veut dire présentant des difficultés très importantes pour se maintenir ou pour accéder à un emploi en milieu ordinaire.

  • Ces difficultés pour accéder au travail doivent être liées au handicap et présentes depuis au moins un (1) an.

La Caisse d’Allocations Familiales (CAF) ou la Mutualité Social Agricole (MSA), selon le régime, qui examine les autres conditions administratives.

Les conditions administratives sont les suivantes :

  • Vous devez résider sur le territoire Français d’une façon permanente et régulière.
  • Vous devez résider sur le territoire Français depuis plus de trois (3) mois.
  • Être âgé de plus de vingt (20) ans ou de plus de seize (16) ans si vous n’êtes plus à charge au titre des aides familiales.
  • Vos ressources ne doivent pas dépasser un plafond annuel de douze (12) fois le montant mensuel de l’Allocation aux Adultes Handicapés pour un individu seul.
  • Ce plafond est soumis à une majoration pour les individus en couple ou ayant des enfants à charge.
  • Vos revenus sont inférieurs au montant maximal de l’AAH (Allocation aux Adultes Handicapés). Le montant de cette allocation est calculé en fonction des revenus de votre ménage.

Le montant de l’AAH versée par la CAF en 2023 avec la revalorisation ?

Le montant maximum de l’Allocation aux Adultes Handicapés est de 956,65 euros. Elle est perçue par les individus qui ne disposent d’aucune ressource.

  • Si vous percevez une rente ou une pension, vous recevrez la différence entre ce montant et les 956,65 euros.
  • Si vous êtes un salarié, le montant de l’allocation sera calculé sur la base de vos revenus.
  • Si vous êtes hospitalisé ou avez séjourné dans une maison d’accueil spécialisée pendant moins de deux mois (60 jours), vous continuerez à recevoir une Allocation aux Adultes Handicapés de 956,65 euros.
  • Si vous êtes hospitalisé ou placé en maison d’accueil spécialisée depuis plus de deux mois (60 jours). Le montant de l’allocation sera réduit de 30%, soit 271,08 euros par mois.

A l’exception du versement d’un forfait qui est de vingt (20) euros par jour. Et si vous avez au moins un (1) enfant ou un ascendant à charge.

Cette réduction ne s’appliquera pas si l’individu avec lequel vous vivez est sans travail pour un motif reconnu par la Commission des droits et de l’autonomie.

  • A l’issue de votre hospitalisation, vous retrouverez l’intégralité de vos droits à cette allocation, et vous recevrez 956,65 euros.
  • Si vous êtes incarcéré depuis moins de deux mois (60 jours), vous percevrez toujours 956,65 euros.
  • Si vous avez été incarcéré pendant plus de deux mois (60 jours), votre allocation sera réduite de 30 %.

 

Mohammed Muhammed
Mohammed Muhammed
Par Mohammed Loul Rédacteur web expérimenté, il rédige notamment des articles sur l'actualité des aides et les primes en France
Actualités Similaires