lundi, juin 17, 2024
- Advertisement -

Les frais de visa Schengen : exemption pour ce pays africain

Les frais de visa Schengen – L’augmentation des frais de visa Schengen, prévue pour le 11 juin, a suscité de nombreuses réactions parmi les voyageurs et les pays concernés.

Cependant, une bonne nouvelle vient égayer le tableau pour les ressortissants du Cap-Vert, qui se voient exemptés de cette hausse.

Cette décision a été accueillie favorablement par les Cap-Verdiens, qui pourront continuer à bénéficier de tarifs préférentiels lors de leurs demandes de visa pour l’espace Schengen.

Les frais de visa Schengen : Augmentation générale

Les frais de visa Schengen : Augmentation générale 

Le Journal officiel de l’Union européenne a annoncé le 22 mai une augmentation des frais de visa Schengen de 12,5 % à compter du 11 juin prochain.

Cette hausse fait passer les frais pour les adultes de 80 à 90 euros et ceux pour les enfants de 40 à 45 euros.

Cette décision vise ainsi à couvrir les coûts administratifs croissants liés au traitement des demandes de visa et à l’amélioration des services.

Exemption pour les pays signataires d’accords de facilitation

Selon le site Yop.l-frii, certains pays ne sont pas touchés par cette augmentation grâce à des accords bilatéraux de facilitation de visa Schengen signés avec l’Union européenne.

Parmi ces pays, on retrouve le Cap-Vert, l’Arménie, l’Azerbaïdjan et le Bélarus (à l’exception des officiels du régime biélorusse).

Pour ces nations, les frais de visa resteront inchangés à 35 euros. Ces accords bilatéraux visent à renforcer les relations diplomatiques et à faciliter les voyages entre ces pays et l’UE.

Avantages pour le Cap-Vert

Pour les ressortissants du Cap-Vert, cette exemption représente une aubaine, leur permettant de continuer à profiter de tarifs préférentiels lors de leurs demandes de visa pour l’espace Schengen.

Cette mesure s’inscrit dans le cadre des efforts continus de l’UE pour maintenir des relations de coopération et de facilitation avec ses partenaires stratégiques.

Le Cap-Vert, en particulier, bénéficie de cette exemption en raison de ses relations étroites avec l’UE et de son engagement à respecter les accords bilatéraux en place.

Autres pays bénéficiant de tarifs préférentiels

En plus des pays signataires d’accords de facilitation, huit autres pays bénéficient également d’un tarif de 35 euros pour les demandes de visa, seulement leurs ressortissants ne possèdent pas de passeports biométriques.

Il s’agit de l’Albanie, de la Bosnie-Herzégovine, de la Géorgie, de la Moldavie, du Monténégro, de la Macédoine du Nord, de la Serbie et de l’Ukraine.

Impact sur les enfants des pays non coopérants

Pour les enfants de moins de 12 ans originaires de pays ne coopérant pas avec l’UE sur la réadmission de leurs ressortissants en situation irrégulière, les frais augmenteront mais dans une moindre mesure.

Ils passeront à 45 euros, comparativement aux 90 euros pour les adultes. Cette décision vise à inciter ces pays à renforcer leur coopération avec l’UE en matière de réadmission, tout en tenant compte des besoins particuliers des jeunes voyageurs.

Lire aussi :

Visa Schengen court séjour : TLS Contact dévoile les nouveaux tarifs appliqués à partir de cette date !

Visa pour l’Allemagne : Procédures simplifiées pour les citoyens de ce pays

Ahcen Hcn
Ahcen Hcn
Par Ahcen Hacn journaliste tabloïd et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications. Il possède une expérience significative dans les visas et Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme, voyages et à l'immigration
Actualités Similaires