mardi, juillet 23, 2024
- Advertisement -

Les salaires des hôtesses de l’air et stewards, révélations d’une agente (vidéo)

Le métier des hôtesses de l’air et stewards suscite souvent curiosité et fascination, mais les détails précis concernant leurs salaires restent en grande partie méconnus.

Cependant, une vidéo postée sur les réseaux sociaux par une hôtesse de l’air du nom de Chloé apporte un éclairage intéressant sur ce sujet. Dans cette vidéo, Chloé se penche sur les subtilités des rémunérations dans l’industrie aérienne, dévoilant des informations importantes et souvent méconnues sur les salaires et les diverses composantes qui les influencent.

 

 

Hôtesses de l’air et stewards : Les Salaires Variables selon les Compagnies et la Renommée

 

Chloé entame son exposé en mettant en évidence la nature fluctuante et élaborée des salaires attribués aux hôtesses de l’air et stewards. Elle insiste sur le fait que ces rémunérations ne sont en aucun cas figées, mais plutôt caractérisées par une complexité qui varie selon divers facteurs. L’élément prédominant dans cette équation est le choix de la compagnie aérienne pour laquelle l’individu travaille. Chloé évoque avec pertinence que les écarts salariaux peuvent être extrêmement significatifs d’une compagnie renommée telle qu’Emirates, Volotea ou Air France. Il est essentiel de noter que la renommée de la compagnie exerce une influence directe sur la structuration des rétributions octroyées à son personnel.

 

Hôtesses de l’air et stewards : Calculs Salariaux Propres à Chaque Compagnie

 

Chloé poursuit en soulignant la diversité des méthodes de calcul des salaires au sein des différentes compagnies. Elle partage ensuite son propre vécu, exposant avec clarté que sa compagnie adopte un système de rémunération basé sur un horaire fixe. Selon ce modèle, les membres du personnel navigant sont compensés pour un minimum de 60 heures de travail. Au-delà de ce seuil, les heures supplémentaires sont majorées.

Toutefois, elle fait remarquer que ces heures additionnelles ne sont prises en compte qu’une fois que les portes de l’avion sont closes, une pratique couramment désignée dans le secteur sous le terme « block à block » (ouverture et fermeture des portes). Cette approche démontre la complexité de la rémunération au sein de l’industrie aéronautique et la manière dont elle s’articule autour de paramètres spécifiques aux opérations de vol.

 

Hôtesses de l’air et stewards : Heures de Vol Variables et Recettes à Bord

 

Chloé met en évidence la dynamique complexe des heures de vol « block à block », soulignant que leur variation dépend de plusieurs facteurs intrinsèques aux opérations aériennes. Parmi ces paramètres figurent la distinction entre vols de nuit et de jour, ainsi que la distance totale du trajet. Cette démarche dévoile comment les heures supplémentaires se dessinent en harmonie avec les plannings de vol spécifiques.

Elle évoque ensuite la source de revenus générée à bord des avions. En effet, l’équipage joue un rôle actif dans la vente de produits durant les vols, et les gains issus de ces ventes sont ensuite répartis entre les membres d’équipage, conformément à un pourcentage défini. Étant donné que les montants générés par ces ventes varient d’un vol à l’autre, il en découle logiquement des fluctuations dans les salaires des membres de l’équipage.

 

 

 

Hôtesses de l’air et stewards : Les Perdiems en Escale

 

 

Une facette essentielle de la rétribution englobe la question des escales. Chloé s’attarde sur le concept des « perdiems », qui désignent les montants destinés à couvrir les repas durant les escales. Dans le cadre de sa compagnie, ces perdiems sont intrinsèquement intégrés à la structure salariale. Pour illustrer ce point, elle prend l’exemple de Tahiti, où le coût de la vie est notablement supérieur à celui de La Réunion.

En conséquence, les perdiems accordés pendant les escales à Tahiti excèdent ceux prévus pour une escale à La Réunion. Ces montants sont soigneusement calibrés en fonction de la durée de l’escale, s’étendant ainsi pour couvrir les frais alimentaires et autres dépenses inhérentes à ces intervalles non enregistrés dans le cadre des heures « block à block ».

La vidéo :

@thehouseofsequins💡🤔 Are you maximizing your carry-on potential ✈️ this backpack id a major tip for your next getaway☝🏼 #travelhacks #packingtips #travel #carryon #luggage #vacation #mdw♬ Golden Hour: Piano Version – Andy Morris

Ahcen Hcn
Ahcen Hcn
Par Ahcen Hacn journaliste tabloïd et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications. Il possède une expérience significative dans les visas et Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme, voyages et à l'immigration
Actualités Similaires