jeudi, juin 20, 2024
- Advertisement -

Logement en Bretagne : mesure pour soulager la pression sur l’immobilier, a été reportée ?

Une mesure qui permet de soulager la pression sur le logement en Bretagne a été reportée en 2024, elle qui était prévue pour 2023. Une vraie déception des maires, selon la députée Anne Le Hénanff (Horizons).

Logement en Bretagne : report de l’application des zones tendues

le Golfe du Morbihan (Vannes)
le Golfe du Morbihan (Vannes)

Avec 6000 dossiers en attente auprès de l’Office public de logement social, à Vannes et dans son agglomération, où certaines Communes comptent jusqu’à 70 % de résidences secondaires et où le logement abordable fait défaut, le report de l’application des zones tendues à 2024 a été très dur, vu qu’elle était prévue pour 2023.

En plus d’être destinée à inciter les propriétaires à remettre leur logement sur le marché à l’année, cette mesure donne aussi une marge de manœuvre aux communes sur la taxation des logements vacants et résidences secondaires, et ce, pour faire baisser la pression sur l’immobilier.
Cette mesure est essentielle dans un département comme le Morbihan et où les actifs ne peuvent plus se loger, plaide Anne Hénanff.
Ce report s’explique par des raisons fiscales, mais l’obtention de cette évolution qui est actée, c’est le plus important. Mais faut quand même rester vigilants jusqu’à la publication du décret.

Lire aussi : Aide au logement en France : le montant et les personnes concernées

Logement en Bretagne : faut convaincre le gouvernement

Si l’extension des zones tendues n’est plus qu’une question de temps, leur périmètre est encore en discussion entre les parlementaires et le gouvernement.
Dans le premier document de travail transmis par Bercy, il a fallu demander que les îles soient prises en considération, vu que ce n’était pas le cas au début, d’après ce qu’a confié la députée de la première circonscription du Morbihan.

la députée de la première circonscription du Morbihan
la députée de la première circonscription du Morbihan

Certaines communes plus en retrait demandent à être intégrées, vu que cette mesure concerne principalement la bande littorale. À l’exception du grand champ qui dépend de Golf du Morbihan Vannes agglomération, ces mêmes communes peuvent faire partie de la même collectivité que les premières.

Anne Le Hénanff
Anne Le Hénanff

Les élus font front commun, vu que les parlementaires sont beaucoup sollicités sur ce projet, selon ce qu’a indiqué Anne Le Hénanff. D’ailleurs cette dernière a ajouté qu’il faut encore convaincre le gouvernement sur certains points avant la publication du décret, en attendant, il faut rien lâcher.

Ahcen Hcn
Ahcen Hcn
Par Ahcen Hacn journaliste tabloïd et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications. Il possède une expérience significative dans les visas et Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme, voyages et à l'immigration
Actualités Similaires