web analytics
- Advertisement -
ActualitéMeurtre de la jeune adolescente de 12 ans (Lola) : deux algériens...

Meurtre de la jeune adolescente de 12 ans (Lola) : deux algériens incarcérés

La France a été secouée cette semaine par le meurtre de la jeune adolescente de 12 ans, Lola.

Le corps de la jeune collégienne de 12 a été retrouvée dans une malle en plastique dans le 19e arrondissement de Paris.

Décès de Lola :Deux algériens incarcérés

Trois jours après la découverte du corps sans vie d’une collégienne de 12 ans, Lola, dans une malle à Paris. La police française a arrêté deux ressortissants algériens une femme et un homme .

En effet, une femme de 24 ans et un homme de 43 ans ont été mis en examen, lundi 17 octobre, et incarcérés.
Lire aussi : une enseignante brûlée vive car elle refuse se marier 

la mère de Lola signale, le vendredi passé, au commissariat que sa fille n’est pas rentrée de son établissement scolaire, le collège Georges-Brassens, situé dans le 19e arrondissement, non loin de son domicile.

« Gardien de la résidence dans laquelle sa famille réside, le père de l’enfant visionnait les images de vidéo-protection de l’immeuble », sur lesquelles il voyait « sa fille entrer dans le hall du bâtiment en même temps qu’une femme qu’il ne connaissait pas » vers 15 h 15, selon un communiqué de la procureure de Paris, Laure Beccuau.

« Puis cette même femme ressort de l’immeuble vers 17 h avec de lourds bagages », poursuit la procureure.
Une caisse en plastique
Vers 23 h 15, un homme âgé de 42 ans découvrait le corps de l’enfant dans une caisse en plastique à roulettes déposée dans la cour intérieure de l’immeuble.

La principale suspecte identifiée

Chargée de l’enquête, la brigade criminelle de la police judiciaire parisienne identifie la principale suspecte : Dahbia B, une ressortissante algérienne en situation irrégulière en France.

Lire aussi : Une professeure brûlée vive car elle a refusé une demande en mariage

Sur les images, elle est vue « en train de manipuler la caisse » renfermant le corps de Lola. Elle est interpellée, samedi matin, à Bois-Colombes (Hauts-de-Seine). Plusieurs autres personnes ayant été en contact avec elle le jour des faits sont également identifiés.
Lola est morte asphyxiée, selon l’autopsie qui a révélé « de multiples autres lésions » sur le corps et au niveau du cou, mais pas « de lésion traumatique de la sphère sexuelle ». « Un zéro et un 1 étaient inscrits en rouge sous chaque pied de la victime », selon le communiqué.

Mertre de Lola : nouvelle révélation sur la ressortissante algérienne 

RELATED ARTICLES
- Advertisment -

Most Popular

- Advertisement -