web analytics
- Advertisement -
ActualitéNouvelle grève chez EasyJet, voici les détails  

Nouvelle grève chez EasyJet, voici les détails  

Le personnel de cabine d’EasyJet basé au Portugal a entamé une nouvelle grève, réclamant des conditions de travail similaires à celles appliquées dans d’autres bases de la compagnie aérienne.

 

Cette grève intervient après le rejet par 90 % des membres du Syndicat national du personnel navigant de l’aviation civile (SNPVAC) de la proposition salariale de la compagnie en juillet. Les négociations entre le SNPVAC et EasyJet se sont poursuivies pendant des mois, mais des divergences persistent, notamment concernant le salaire de base. Malgré les efforts de la compagnie aérienne pour parvenir à un accord, le syndicat a déclaré que les revendications restent inapplicables. Cette situation a entraîné l’annulation de nombreux vols au départ des aéroports de Porto, Lisbonne et Faro.

 

 

EasyJet : Les raisons de la grève

Le personnel de cabine d’EasyJet basé au Portugal se mobilise actuellement en lançant une grève pour réclamer des conditions de travail équivalentes à celles appliquées dans d’autres bases de la compagnie aérienne situées dans différents pays. Cette revendication fait suite au rejet massif de la proposition salariale d’EasyJet par le Syndicat national du personnel navigant de l’aviation civile (SNPVAC) en juillet. Face à cette impasse, le syndicat a décidé de déclarer un préavis de grève qui doit s’étendre du 21 au 25 juillet, marquant ainsi la troisième fois en quelques mois que le personnel de cabine se mobilise pour faire entendre ses doléances.

 

Le conflit sur le salaire de base

Les négociations entre le Syndicat national du personnel navigant de l’aviation civile (SNPVAC) et EasyJet ont mis en évidence un point de tension majeur : le salaire de base des membres du personnel de cabine. Selon le syndicat, le salaire de base constitue près des deux tiers de la rémunération totale, ce qui en fait un élément crucial dans les discussions. Le SNPVAC dénonce fermement une disparité salariale entre les personnels navigants portugais et français, qui suscite un mécontentement croissant parmi les travailleurs portugais. Le syndicat s’oppose catégoriquement à l’idée qu’un membre du personnel navigant portugais devrait percevoir 90 % de salaire de base en moins qu’un de ses collègues français, en dépit des augmentations salariales au fil des années.

 

Les conséquences pour les voyageurs et la compagnie aérienne

 

La grève en cours a déjà eu un impact significatif sur les opérations d’EasyJet au Portugal, provoquant des perturbations majeures pour les voyageurs. Avant même le début de la grève, la compagnie aérienne avait pris la décision d’annuler pas moins de 350 vols prévus au départ des aéroports de Porto, Lisbonne et Faro. Cette annulation massive représentait environ 69 % des vols initialement programmés, créant ainsi un chaos pour les passagers qui prévoyaient de voyager pendant cette période.

Face à cette situation, EasyJet exprime sa déception et son désaccord avec les nouvelles actions de grève entreprises par le Syndicat national du personnel navigant de l’aviation civile (SNPVAC). Malgré les efforts déployés par la compagnie pour maintenir un dialogue constructif avec le syndicat, les revendications du SNPVAC restent un point de désaccord. La compagnie aérienne affirme que les propositions d’augmentation salariale formulées par le syndicat ne sont pas en adéquation avec la réalité économique de l’entreprise, les rendant ainsi inapplicables.

 

Ahcen Hcn
Ahcen Hcn
Par Ahcen Hacn journaliste tabloïd et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications. Il possède une expérience significative dans les visas et Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme, voyages et à l'immigration
RELATED ARTICLES
- Advertisment -

Most Popular

- Advertisement -