vendredi, juillet 12, 2024
- Advertisement -

Nouvelle loi d’immigration : les grandes lignes

Avec la nouvelle loi d’immigration de Gérald Darmanin, les Républicains pourront voter la réforme des retraites. Ils annoncent qu’il ne faut pas compter sur eux pour cette nouvelle loi. De son côté, le ministre de l’Intérieur français a, une fois encore, tendu la main au parti LR, tout en étant prêt à discuter des quotas pour limiter les régularisations.

Les Républicains contre la nouvelle loi d’immigration

Nouvelle loi d'immigration
Les Républicains contre la nouvelle loi de l’immigration

Présentée mercredi prochain, la nouvelle loi d’immigration du ministre de l’Intérieur français, baptisée » pour contrôler l’immigration, améliorer l’intégration », se décline en 25 articles dans l’objectif d’expulser les délinquants étrangers ainsi que d’instaurer une nouvelle carte de séjour pour les métiers en tension.

Darmanin, accusé de vouloir régulariser massivement des étrangers sans-papiers en France, et prêt à discuter de l’instauration des quotas pour cadrer cette régularisation, selon ce qu’il a déclaré dans un entretien accordé pour le Parisien, le dimanche 29 janvier dernier.

Parmi ceux qui sont contre cette nouvelle loi d’immigration, il y a les Républicains qui ont montré leur opposition à ce projet de loi, et ce, suite à l’annonce des principaux axes de cette loi de Darmanin.

Les républicains annoncent qu’il ne faut pas compter sur eux pour le projet de loi sur l’immigration, il pourrait même voter la réforme des retraites. Pour eux, ce projet de loi sur l’immigration est insuffisant et périlleux stratégiquement pour leur crédibilité. Le nouveau président des républicains, Éric Ciotti a affirmé le 18 janvier dernier qu’il votera contre ce texte qui sera présenté en Conseil des ministres le 1er février 2023.

De son côté, connu pour être intransigeant, le député des Alpes-Maritimes, assure que le texte fait semblant d’imposer des mesures plus fermes, certaines vont dans le bon sens mais elles sont très insuffisantes.

Darmanin tend la main aux Républicains

Nouvelle loi d'immigration
Darmanin tend la main aux Républicains

Lui-même issu de LR, le ministre de l’Intérieur français a affirmé fin décembre 2022 que tout ce que les LR ont toujours demandé, il l’a proposé.

Darmanin, dans un entretien au Parisien le samedi passé, se dit prêt à discuter de quotas pour limiter les régularisations, et ce lors de la discussion parlementaire.

Comme l’immigration est l’un des marqueurs de la droite, les républicains sont en train de travailler à des contre-propositions, selon ce qu’a expliqué le député LR du Pas-de-Calais Pierre Henri Dumont. Selon ce dernier, c’est l’immigration légale qui est la première source d’immigration est légale, si elle est réduite, toutes les expulsions qui vont être effectuées ne serviront à rien.

Lire aussi : Visa Schengen, régularisation des sans-papiers et OQTF : Darmanin met les choses au clair
Visa étudiant pour le Royaume-Uni : démarches et documents à fournir

Trouver un accord avec les Républicains

Nouvelle loi d'immigration
Trouver un accord avec les Républicains

Vu que c’est au Sénat que débutera l’examen du projet de loi, sans doute fin mars, l’opinion du patron des sénateurs LR est importante. Selon une source proche du dossier, l’objectif est d’essayer de trouver un accord avec les Républicains.

Ce n’est pas une chance pour notre pays du fait d’une liaison avec l’insécurité, selon Bruno Retailleau. Passer premièrement par le sénat, est devenu une méthode agaçante, selon un député qui rappelle que sur les énergies renouvelables les députés ont modifié le texte voté par les sénateurs.
S’il y a une loi sur laquelle on n’est pas prêt au compromis, c’est celle-là, selon ce qu’a affirmé la présidente par intérim du parti Annie Genevard, en novembre dernier.

Nouvelle loi d'immigration
Annie Genevard
Actualités Similaires