samedi, juillet 13, 2024
- Advertisement -

Obtention d’une carte de séjour de 10 ans : les conditions dans le cas où le conjoint serait français

Obtention d’une carte de séjour de 10 ans après un mariage entre un(e) algérien(ne) et un(e) français(se) est tout à fait possible. Cette carte autorise son détenteur à séjourner en France et à travailler sans avoir une autorisation de travail.

Obtention d’une carte de séjour de 10 ans : conditions de l’avoir si le conjoint est français

 

conditions de l'avoir si le conjoint est français
conditions de l’avoir si le conjoint est français

Pour solliciter une carte de résident de 10 ans, le demandeur doit remplir certaines conditions, par exemple, avoir des attaches familiales en France, rendre des services au pays ou bien bénéficier d’une protection internationale, selon le site officiel du service public français. Ce dernier a aussi ajouté que cette carte pourrait être remise en premier titre de séjour ou en renouvellement d’une carte temporaire ou pluriannuelle.

carte de séjour
carte de séjour

En ce qui concerne les ressortissants algériens mariés à des Français, la carte de séjour de 10 ans leur sera délivrée sous certaines conditions :

l’algérien(ne) et le(a) français(se) doivent être mariés depuis au moins 3 ans.

Dans le cas où le mariage aurait été célébré à l’étranger, il doit être transcrit dans les registres de l’état civil français.

La communauté de vie du couple est effective

Le(a) français (se) a conservé sa nationalité française.

intégration républicaine
intégration républicaine

Lire aussi : Titre de séjour 2023 : changement de statut

Titre de séjour 2023 : un nouveau titre de séjour pour les étrangers en situation irrégulière

Outre ces conditions, le concerné doit aussi remplir la condition d’intégration républicaine, selon ça qu’a indiqué le site officiel de l’administration française.
C’est une condition très appréciée en vue des trois critères qui sont : l’engagement à respecter les principes qui régissent la République française, le respect de ces principes et la connaissance de la langue française.
Le préfet, pour apprécier l’intégration dans la société française, tient compte de la conclusion et du suivi du contrat d’intégration républicaine, et il prend en compte aussi l’avis du maire du lieu de résidence, selon la même source.

Ahcen Hcn
Ahcen Hcn
Par Ahcen Hacn journaliste tabloïd et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications. Il possède une expérience significative dans les visas et Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme, voyages et à l'immigration
Actualités Similaires