mercredi, juillet 24, 2024
- Advertisement -

Pôle emploi 2023 : Le nouveau montant de l’allocation chômage

En cette année 2023, le gouvernement Français a mis en place des réformes majeures, notamment au sein de Pôle Emploi. En effet, à partir de l’année prochaine (2024), cet organisme portera le nom de France Travail et ce, afin d’atteindre les objectifs de plein emploi qui sont fixés par le président de la République, Emmanuel Macron. Par conséquent, des changements importants ont été apportés aux allocations chômage, et il faut s’attendre à d’autres modifications à l’avenir.

Pôle emploi 2023 : Des changements importants dans la politique des allocations chômage

Allocation chômage de Pôle Emploi 2023
Allocation chômage de Pôle Emploi 2023

Au début de cette année 2023, le gouvernement Français a annoncé un changement très important dans la politique des indemnisations de chômage de Pôle emploi. En effet, un changement sera introduit, il concernera la durée d’indemnisation.

Réduisant donc de 25% la durée d’indemnisation pour les bénéficiaires dont le contrat de travail a pris fin le premier février. La durée sera donc calculée en fonction des jours calendaires. Et ce, à partir du premier jour du premier contrat de travail et en prenant en compte les 24 ou les 36 derniers mois de travail ainsi que la date de fin de contrat de travail. Le but est donc de déterminer la différence entre la durée d’indemnisation actuelle et celle calculée avec un coefficient de 0,75.

Cette décision intervient dans le cadre de la nouvelle réforme des prestations et des aides sociales qui a pour objectif de mieux cibler l’aide aux demandeurs d’emploi en France.

Pôle Emploi va devenir France Travail en 2024

Pôle emploi France 2023
Pôle emploi France 2023

À partir du premier janvier prochain (2024), Pôle Emploi France sera transformé, en effet il va porter le nom de France Travail. Cette réorganisation de cet organisme est dans le but d’aider les Français à trouver un poste de travail et à aider ceux qui cherchent un emploi.

Le gouvernement Français veut donc, rendre l’accès à l’emploi en France plus facile et aider les chercheurs d’emploi à trouver un poste de travail. Il est très important de souligner que, le chômage en France était très bas en mois de mai dernier (2023).

Il faut savoir également que, le moins que l’on peut toucher comme prime pour le chômage de France Travail est de 29,38 euros/jour. Et le plus que l’on peut toucher ne peut pas dépasser 75% du Salaire Journalier de Référence (SJR). Cette nouvelle réforme a donc pour but de donner un coup de pouce pour les gens qui cherchent un travail. Mais également de soutenir les gens qui se retrouvent dans des situations individuelles difficiles.

Les conditions requises pour toucher l’Allocation chômage en France

Primes de gouvernement Français
Primes de gouvernement Français

Pour bénéficier de l’allocation chômage de Pôle emploi en France, il y a plusieurs conditions à respecter qui sont les suivantes :

  • Le demandeur d’emploi doit avoir perdu son poste de travail sans le vouloir. Par exemple, à cause
  1. D’un licenciement.
  2. D’une rupture conventionnelle.
  3. d’un CDD (Contrat de travail à Durée Déterminée) qui prend fin.
  • Le demandeur d’emploi doit avoir travaillé pendant au moins six (6) mois (130 jours ou 910 heures) au cours des vingt-quatre (24) derniers mois, trente-six (36) mois pour les individus de plus de 53 ans.
  • Le demandeur d’emploi ne doit pas avoir quitté son poste de travail précédent volontairement sans une bonne raison.
  • Le demandeur d’emploi doit être capable de travailler et chercher activement un emploi.

Il faut noter que, si une personne déménage à cause de la mutation professionnelle de son conjoint, cela est considéré comme une bonne raison, il est de même pour une maladie qui est confirmée par la Sécurité sociale.

Afin de calculer le montant de l’indemnisation  chômage de Pôle emploi, on se base sur le SJR (Salaire Journalier de Référence). Pour trouver ce dernier, on divise la somme de l’argent gagné pendant les vingt-quatre (24) mois avant la fin du contrat de travail par le nombre de jours de la période d’indemnisation.

Il faut noter que pour cette année 2023, la formule de calcul restera la même, elle est la suivante :

  • 40,4 % du Salaire Journalier de Référence (SJR) + douze (12) euros si le Salaire Journalier de Référence est inférieur ou égal à 29,06 euros, et 57 % du Salaire Journalier de Référence si ce dernier est supérieur à 29,06 euros.

 

Mohammed Muhammed
Mohammed Muhammed
Par Mohammed Loul Rédacteur web expérimenté, il rédige notamment des articles sur l'actualité des aides et les primes en France
Actualités Similaires