vendredi, juillet 12, 2024
- Advertisement -

Pôle emploi dans le viseur du gouvernement

L’étau risque de se resserrer sur Pôle emploi. Son budget risque en effet d’être revu à la baisse en 2024. C’est ce que ressort en tous cas des déclarations du ministre des Finances, Bruno Le Maire, mardi 25 juillet. Celui-ci a évoqué la réduction des dépenses publiques afin « d’accélérer le désendettement du pays».

En France, le cap est mis sur le désendettement. “Le désendettement est une urgence nationale”, a déclaré il y a à peine quelques jours le désormais ex ministre délégué aux Comptes publics, Gabriel Attal. Affirmant qu’”un effort global” sera “demandé à tous les Français pour réduire la dette”.

L’actuel ministre de l’Education nationale avait ainsi affirmé que “dès lors que l’on doit faire des économies, il faut notamment sortir des dispositifs spécifiques qu’on a mis en place pendant la crise de l’inflation. C’est notamment la politique des chèques exceptionnels”

Pôle emploi en France

 Vers la réduction du budget de Pôle emploi

Ce mardi, ce fut au tour du ministre des Finances, Bruno Le Maire, d’évoquer le sujet confirmant les intentions du gouvernement de réduire les dépenses publiques pour réduire la dette qui aura franchi le seuil symbolique des 3 000 milliards d’euros.

«Le principe du budget 2024, c’est d’accélérer le désendettement du pays », a affirmé ainsi ce dernier. Ajoutant que « dès le budget 2024, nous récupérerons la moitié de ces 2,5 milliards d’euros de trésorerie excédentaire chez les opérateurs ».

Pôle emploi, un organisme budgétivore?

Parmi les opérateurs visés figure Pôle emploi qui pourra voir ainsi son budget réduit. « Les opérateurs ont beaucoup de chance », puisqu’ils ont bénéficié à la fois de « taxes affectées» et «du soutien du plan de relance »,  a souligné le ministre.

Pour lui « rien ne justifie qu’ils aient des trésoreries aussi abondantes ». Décision a été prise ainsi pour la ponction des trésoreries de Pôle emploi et des autres organisme d’Etat,  de plus d’un milliard d’euros  prévue dans le cadre du projet de loi de finances pour 2024.

Pas de nouvelle aide financière à destination des ménages

Notons que selon un premier bilan de la revue des dépenses publiques initiée par le ministère de l’Economie « les opérateurs totalisent 56,6 milliards d’euros de trésorerie fin 2022, contre 33,8 milliards d’euros fin 2019 ».

Il est à souligner par ailleurs que Bruno Le Maire a fait une autre annonce qui pourra faire de mécontents. Il a indiqué que le gouvernement ne créerait pas de nouvelle aide financière à destination des ménages les plus modestes. « Il ne s’agit pas de mettre en place d’autres aides, […] il y a des chèques énergie pour les ménages les plus modestes », a t-il en effet déclaré.

Islam M.
Islam M.http://www.djalia-dz.com/fr
Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme et à l'immigration, et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications.
Actualités Similaires