web analytics
- Advertisement -
ActualitéPolémique sur les visas France : la première ministre française s'explique

Polémique sur les visas France : la première ministre française s’explique

La France est la destination préférée des algériens notamment pour passer les vacances ou pour poursuivre leur études. 

Le refus des visas France pour les algériens ont créé une grande polémique sur les réseaux sociaux. En effet, les algériens dénoncent le refus arbitraire des visas France.

La France a pris une décision le mois de septembre 2021 portant la réduction du nombre de visas pour les pays de Nord africain dont l’Algérie.

Lire aussi : Le nombre des visas accordés par la France aux algériens

La France délivre encore des visas pour les algériens

La première ministre française qui effectue une visite en Algérie a déclaré que la France n’a pas cessé de délivrer des visas pour les algériens.

Contrairement à ce qu’on entend souvent, la France n’a pas cessé de délivrer de visa aux Algériens, puisque plus de 85 000 visas ont été délivrés cette année au 31 août, alors que les conditions de circulation étaient encore contraintes par la crise sanitaire », a déclaré la cheffe du gouvernement française dans un entretien accordé au site Tout Sur l’Algérie.

5000 Visas d’études

La ministre française précise que « À la fin du mois d’août 2022, nous avions déjà délivré plus de 5 000 visas à des étudiants ». La locatrice de Matignon  a souligné par ailleurs que « les étudiants algériens sont plus de 29 000 en France, c’est 8 % du total des étudiants étrangers : l’Algérie est deuxième en nombre d’étudiants en France, devant la Chine, l’Inde et l’Italie qui représente le premier contingent européen ».

Visas djalia-dz

Taux de change : l’euro dépasse la barre de 220 dinars algériens ?

douane, la Somme de devise autorisée à importer ou exporter 

Elisabeth Borne qui est attendue ce dimanche 9 octobre à Alger pour une visite de travail a affirmé, dans le même registre que « délivrer un visa est un acte de souveraineté. Nous souhaitons clarifier notre approche commune de l’immigration pour être plus constructifs et mettre en avant la mobilité choisie des étudiants, des entrepreneurs, des responsables politiques, des chercheurs, des acteurs culturels et sportifs, en étant aussi plus rigoureux dans la lutte contre l’immigration clandestine ».

Allocations en France: traque des faux bénéficiaires algériens

Elle a signale que son gouvernement dialogue « avec les autorités algériennes pour faire en sorte que notre coopération en matière migratoire soit plus fluide et plus efficace, car le renforcement des mobilités légales et le découragement des mobilités illégales ne peut qu’être un intérêt partagé ».

RELATED ARTICLES
- Advertisment -

Most Popular

- Advertisement -