vendredi, juin 14, 2024
- Advertisement -

Port d’Oran : De nouveaux éléments dans la saisie de marchandises !

Port d’Oran – La récente saisie de marchandises au port d’Oran a suscité une grande résonance sur les réseaux sociaux, attirant l’attention sur les activités des marchands de Kaba.

Les discussions en ligne révèlent des détails fascinants et parfois inquiétants sur les circonstances de cette saisie massive.

450 voitures empêchées de quitter le port

Selon Djalia, les événements ont commencé avec l’arrivée de passagers à bord de la traversée Alicante-Oran.

Selon une vidéo publiée sur des pages dédiées aux usagers du transport maritime, 450 voitures ont été empêchées de quitter le port.

Les voyageurs, y compris ceux avec des véhicules, se sont retrouvés assiégés, incapables de sortir ou même d’acheter une bouteille d’eau.

Les autorités portuaires ont ainsi bloqué leur sortie en attendant la saisie complète de la marchandise.

Port d’Oran : Une saisie de grande envergure

Port d'Oran : Une saisie de grande envergure

Les douanes du port d’Oran n’ont pas épargné les malfaiteurs cette fois-ci. La totalité des marchandises illégales en possession des marchands de Kaba a été saisie après une retenue de plus de 24 heures des véhicules au port.

Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux montre un grand nombre de sacs contenant des produits cosmétiques, des vêtements, des appareils électroménagers et autres marchandises destinées à l’Algérie pour des fins commerciales.

Témoignages et détails inédits

Des témoins oculaires présents lors de la traversée Alicante-Oran ont partagé de nouveaux détails sur l’incident.

Selon eux, les marchands de Kaba provoquaient de gros problèmes en tentant de quitter le port, créant un chaos et utilisant des propos obscènes.

Selon le témoignage d’un témoin, l’une des raisons principales de la confiscation des marchandises était l’agression d’un inspecteur des douanes par des marchands de Kaba.

Cet acte de violence a déclenché des affrontements entre la police et les Beznassa (marchands illégaux), qui ont refusé de se soumettre aux procédures judiciaires.

Réactions des voyageurs

Les voyageurs n’ont pas tardé à exprimer leur mécontentement face à ces incidents répétitifs dans les ports algériens, notamment au port d’Oran.

Les marchands de Kaba sont souvent source de nombreux problèmes, perturbant tant les ouvriers portuaires que les voyageurs.

Le chaos qu’ils sèment à bord des navires de la Compagnie Nationale des Transports Maritimes est devenu ainsi une plainte récurrente parmi les passagers réguliers.

Un Appel à des mesures renforcées

La situation au port d’Oran met en lumière la nécessité d’un contrôle plus strict et de mesures renforcées pour gérer les activités illégales des marchands de Kaba.

Les douaniers ont déjà intensifié leurs efforts sous la direction d’Abdelhafid Bakhoush, président et directeur général des douanes, qui a donné des instructions strictes pour resserrer l’étau autour de ces commerçants illégaux.

Les inspections renforcées s’appliquent désormais à tous les ports terrestres, maritimes et aériens, incluant particulièrement les aéroports et les ports maritimes.

Lire aussi :

Les Traversées Maritimes en 2024 : Algérie Ferries propose une offre exceptionnelle pour les voyageurs

Algérie Ferries en 2024 : Une bonne nouvelle pour les ressortissants algériens de France

Ahcen Hcn
Ahcen Hcn
Par Ahcen Hacn journaliste tabloïd et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications. Il possède une expérience significative dans les visas et Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme, voyages et à l'immigration
Actualités Similaires