mercredi, juillet 24, 2024
- Advertisement -

Prestations et allocations 2023 de la CAF : êtes-vous éligible à cette aide de 971€ ?

Prestations et allocations 2023 de la CAF, plusieurs prestations et aides de la Caisse d’Allocations Familiales ont été revalorisées depuis le premier avril dernier (2023), mais cette augmentation ne sera donc effective qu’à partir du mois prochain (le mois de mai). C’est également le cas de cette aide qui est d’un montant de 971 euros.

En effet à partir du cinq (5) mai prochain (2023), une aide qui est d’un montant de 971€ sera effectivement versée par la caisse d’allocations familiales (CAF), découvrez donc si vous y êtes éligible à ce coup de pouce.

CAF (La Caisse d’Allocations Familiales)
CAF (La Caisse d’Allocations Familiales)

Lire aussi: L’AAH de 2023 versée par la CAF : une bonne nouvelle qui va réjouir les allocataires

Primes de CAF : bonne nouvelle pour ces bénéficiaires !

Prestations et allocations 2023 de la CAF : une aide d’un montant de 971 euros versée le 5 mai prochain, êtes-vous éligible ?

Il s’agit de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH). Il faut savoir que le montant de cette allocation passe de 956,65 euros à 971,96 euros par mois et ce grâce à la nouvelle revalorisation qui est de 1,6 %. Cela correspond donc à une augmentation qui est de 15,30 euros par mois.

Désormais, le calcul de l’Allocation aux Adultes Handicapés est individualisé et ne prend donc plus en compte les revenus du conjoint ou de partenaire.

En outre, vous pouvez même cumuler cette allocation (AAH) avec d’autres revenus comme la retraite, la pension d’invalidité, la rente d’accident du travail, etc. Mais il ne faut pas dépasser le montant 971,37 euros.

Si vous avez repris le travail après un arrêt à cause d’une  maladie, vous pouvez donc cumuler votre salaire avec l’Allocation aux Adultes Handicapés pendant six (6) mois.

Allocation Adulte Handicapé : AAH
Allocation Adulte Handicapé : AAH

Lire aussi: Aides et primes 2023 de la CAF : tout ce qu’il faut savoir sur les astuces utiles et les conseils pratiques

Prestations et allocations 2023 de la CAF : les conditions pour bénéficier de l’Allocation aux Adultes Handicapés.

Pour bénéficier de l’Allocation aux Adultes Handicapés, il faut donc remplir certains critères qui sont :

  • Être âgé de vingt (20) ans minimum ou de seize (16) ans si vous n’êtes plus à la charge de vos parents.
  • Être un résident permanent en France.
  • Être de nationalité Française ou d’un Etat de l’Espace économique européen, ou un étranger en situation régulière sur le territoire Français.
  • Avoir un taux d’incapacité permanente qui est d’au moins 80%, ou se situe entre 50% et de 79% avec une restriction substantielle et durable d’accès à l’emploi
  • Respecter le plafond de revenus annuels selon votre situation familiale.
  • Les ressources prises en compte sont celles de l’avis d’imposition de l’année n-2, donc l’année 2021 pour les demandes en cette année 2023.

Si vous êtes bénéficiaire de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH), les plafonds de ressources varient donc en fonction de votre situation familiale et du nombre d’enfants à votre charge :

  • Si vous vivez seul, le plafond est donc fixé à 11 656,44 euros par an.
  • Si vous vivez en couple, le plafond est donc fixé à 21 098,16 euros par an.
  • Pour un parent isolé avec un enfant à charge, le plafond est donc fixé à 17 484,66 euros par an.
  • Pour un couple avec un enfant à charge, le plafond est donc fixé à 26 926,38euros par an.
  • Si vous avez quatre enfants à charge, le plafond peut atteindre donc 44 411,04 euros par an.
Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé (AEEH)
Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé (AEEH)

Lire aussi: Allocation de Solidarité aux Personnes Agées : une bonne nouvelle pour cette année 2023

Prestations et allocations 2023 de la CAF : l’Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé (AEEH)

En outre, si vous avez un enfant handicapé à votre charge, vous pouvez donc bénéficier de l’Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé (AEEH). Le montant de base sera donc de 142,69 euros, avec un complément pouvant aller de 107,02 euros jusqu’à 11 210,90 euros, en fonction des dépenses qui sont liées à l’éducation de l’enfant handicapé.

Pour plus de renseignements, consultez le site internet de la Caisse d’Allocations Familiales.

Mohammed Muhammed
Mohammed Muhammed
Par Mohammed Loul Rédacteur web expérimenté, il rédige notamment des articles sur l'actualité des aides et les primes en France
Actualités Similaires