mercredi, juillet 24, 2024
- Advertisement -

Prime d’activité 2023 de la CAF : Cette nouvelle condition pour être éligibles !

Prime d’activité 2023 de la CAF – Les prestations familiales et les aides sociales de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) ont connu des grands changements dans leurs conditions d’attributions ainsi que dans leurs montants. En effet, en mois d’avril dernier le gouvernement Français a revalorisé les aides sociales afin de faire face à l’inflation qui touche le pays depuis plus d’un an.

La prime d’activité est l’une de ces aides concernées par ces modifications apportées cette année. En effet, ce coup de pouce de gouvernement Français est soumis à une condition de ressources. Il a pour but d’encourager le travail, donc plus le revenu est proche des plafonds en vigueur, plus le montant de la prime est élevé. D’autres critères d’éligibilité s’ajoutent également à cette aide de la Caisse d’Allocations Familiales.

Prime d’activité 2023 de la CAF : Les conditions d’éligibilités pour cette année

Primes et aides sociales de la Caisse d'Allocations Familiales (CAF) en France en 2023
Primes et aides sociales de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) en France en 2023

Lire aussi : Aides CAF : La fin des APL si vous ne respectez pas cette nouvelle condition

En France, depuis plusieurs années, la Caisse d’Allocations Familiales soutient les travailleurs aux revenus les plus modestes. Pour ce faire, Le gouvernement Français a instauré cette fameuse prime. Il faut noter que ce coup de pouce de la Caisse d’Allocations Familiales s’adresse à tous les employés qu’ils soient :

  • Salariés.
  • Fonctionnaires.
  • Apprenties.

Néanmoins, les employés doivent répondre à certains critères.

Les conditions d’éligibilité à cette aide sont les suivantes :

  • Avoir plus de dix-huit (18) ans.
  • Résidé sur le territoire Français de manière permanente.

Mais il est très important de souligner que, pour bénéficier de la prime d’activité, il existe un salaire minimum et salaire maximum à ne pas dépasser. Donc, quelles sont ces conditions de ressources qu’il faut respecter pour pouvoir bénéficier de cette aide de la Caisse d’Allocations Familiales.

Le salaire minimum requis afin de bénéficier de la prime d’activité en 2023

La prime d'activité
La prime d’activité

Cette fameuse prime de la Caisse d’Allocations Familiales est un coup de pouce essentiel afin de soutenir les employés qui rencontrent des difficultés dans leurs quotidiens. Néanmoins, cette aide n’est pas offerte à tous les salariés. En effet, des conditions d’attribution s’imposent.

En effet, la Caisse d’Allocations Familiales a précisé que pour y avoir le droit à cette aide, le salaire minimum pour un étudiant doit être de 1 070,78 euros. En effet, ce dernier doit :

  • Détenir un contrat salarié étudiant.
  • Être un apprenti.

Par ailleurs, un individu salarié seul ou autoentrepreneur n’est pas soumis à cette condition. Il faut noter toutefois que le salaire minimum pour bénéficier de ce coup de pouce de la Caisse d’Allocations Familiales est de 607,75 euros pour un individu seul.

Il est très important de souligner que pour un revenu d’activité inférieur au minimal social, l’employé ne peut pas percevoir ce coup de pouce de la Caisse d’Allocations Familiales.

Le salaire maximum requis afin de bénéficier de la prime d’activité en 2023

Le salaire en France en 2023 
Le salaire en France en 2023

En ce qui concerne les ressources maximales afin de bénéficier de ce coup de pouce de la Caisse d’Allocations Familiales en 2023 la prime sont comme suite :

  • Pour un individu allocataire seul et sans enfant à charge, le salaire maximum à ne pas dépasser est de 1 905 euros.
  • Pour un couple avec un (1) enfant à charge, le salaire maximum à ne pas dépasser est de 3 105 euros.

De plus, d’autres précisions de la Caisse d’Allocations Familiales s’imposent. Si le montant de cette aide est inférieur à 15 euros, son versement sera interrompu. De plus, pour les allocataires qui sont en couple avec un revenu pour chaque un d’entre eux, le montant de cette prime peut être réduit. Parce que, la Caisse d’Allocations Familiales prend en compte les ressources totales du ménage.

Il est très important de noter que les allocataires bénéficiaires de l’Aide Personnalisée au Logement (APL) n’ont pas le droit à cette fameuse aide.

 

Mohammed Muhammed
Mohammed Muhammed
Par Mohammed Loul Rédacteur web expérimenté, il rédige notamment des articles sur l'actualité des aides et les primes en France
Actualités Similaires